La presse célèbre la victoire des Allemands | Vu d′Allemagne | DW | 28.06.2010
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Vu d'Allemagne

La presse célèbre la victoire des Allemands

Deux grands thèmes dominent la presse allemande : les résultats du sommet du G20, à Toronto, et la victoire de l’Allemagne contre l’Angleterre, ce qui a permis au pays de se qualifier pour les quarts de finale.

default

La victoire de la Mannschaft à la Une des quotidiens.

« 4 à 1 – L'Allemagne en quart de finale contre l'Argentine » titre la Frankfurter Allgemeine Zeitung, qui publie en première page une photo du moment le plus controversé du match d'hier : le but refusé aux Anglais. Le ballon était derrière la ligne, écrit le journal, comme tout le monde a pu le voir, hormis les arbitres.

NO FLASH Fußball WM 2010 Deutschland England

Quatrième but de l'Allemagne contre l'Angleterre, marqué par le joueur Thomas Müller.

Une photo de l'équipe allemande victorieuse s'étale en Une de Die Welt, qui ne tarit pas d'éloges envers les joueurs de la Mannschaft. Notre équipe nationale sait jouer au football, affirme le quotidien. Elle est capable de gagner sans détruire son adversaire. Mais elle pourrait aussi perdre la tête haute, avec style et décence. Même sans cette fantastique victoire et cette qualification pour les quarts de finales, les fans en Allemagne auraient eu de quoi être fiers.

La Berliner Zeitung dresse un bilan négatif du sommet des plus importants pays industrialisés et émergents au Canada. Les attentes étaient très limitées, la déception n'est donc pas trop grande. Les pays du G20 ont repoussé l'instauration de nouvelles règles pour le secteur financier: ils n'ont réussi à s'entendre ni sur une taxe bancaire, ni sur une taxe sur les transactions des marchés financiers. Et le principal point de discorde entre l'Allemagne et les Etats-Unis – faut-il réduire le déficit ou miser sur la reprise – n'a pas été résolu.

NO FLASH G20 Gipfeltreffen Toronto Kanada Abschluss

Les membres du G20 se sont mis d'accord sur une réduction de moitié des déficits publics des pays industrialisés d'ici 2013. Toutefois de nombreux désaccords persistent.

Il n'y aura pas de taxe bancaire à l'échelle mondiale, affirme la Süddeutsche Zeitung. Les Etats-Unis en veulent, la Grande-Bretagne, la France et l'Allemagne aussi, mais pas le Japon, ni le Canada, ni beaucoup de pays émergents. La raison est claire. Pendant la crise, les banques canadiennes n'ont pas eu de problèmes et n'ont pas eu besoin de l'aide de l'Etat. Pourquoi devraient-elles subir une taxe, dont on ne connaît même pas exactement les répercussions économiques ? Si l'Allemagne veut une taxe bancaire, alors elle doit l'introduire au niveau européen. Et là encore, une solution consensuelle est tout sauf certaine.

Pour le Handelsblatt, le G20 est une alliance qui ne fonctionne qu'en temps de crise. Autrement, ce n'est que le regroupement de pays aux intérêts complètement différents. La mondialisation a certes lieu sur la même planète, même elle ne touche pas tout le monde dans la même phase de développement.

Auteur : Aude Gensbittel

Edition : Sandrine Blanchard

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !