1. Aller au contenu
  2. Aller au menu principal
  3. Voir les autres sites DW
French soldiers walk past a hangar they are staying at the Malian army air base in Bamako January 14, 2013. France plans to increase its troops in Mali to 2,500 in the days ahead and is working to speed up the deployment of West African troops for a campaign against Islamist rebels, the government said on Monday. REUTERS/Joe Penney (MALI - Tags: CONFLICT MILITARY POLITICS)
Franzosen bereiten sich in Bamako auf Einsatz in Mali vorImage : Reuters

La France au secours du Mali

Katia Bitsch
14 janvier 2013

La France qui devait uniquement assurer une mission logistique au Mali a décidé de lancer une offensive aérienne, sans attendre l'intervention militaire coordonnée. Les journaux allemands analysent cette décision.

https://p.dw.com/p/17JVB

A propos de cette intervention au Mali, la Frankfurter Rundschau s'étonne. Le Président François Hollande, n'est pas un va t-en guerre, il a promis la paix à ses électeurs et le retrait des troupes d'Afghanistan. Au Mali, les soldats français devaient uniquement former des militaires africains, pourtant ils ont été envoyés au combat malgré la menace de représailles des islamistes sur le sol français. Cette intervention militaire est bien fondée, estime le journal, mais elle n'est sans doute pas populaire en France.

Die Tageszeitung, en revanche ne soutient pas du tout cette intervention militaire.  La France considère qu'elle peut faire ce qu'elle veut en Afrique sans aucune concertation. La France qui pourtant prône haut et fort une Europe unie fait une fois de plus cavalier seul, on aurait pu penser qu'un gouvernement de gauche mènerait une autre politique en Afrique, c'était sans doute trop demander ironise le quotidien.

Pour la Frankfurter Allegemeine Zeitung, la France, ancienne puissance coloniale se place en gendarme de l'Afrique, le Président Hollande s'est subitement transformé en chef de guerre. Peut-on réellement dans ce cas parler de la fin de la Françafrique ? se demande le journal. L'Allemagne qui a tiré les leçons de l'échec de l'Afghanistan a raison de ne pas se mettre en première ligne dans le dossier malien.

Mali Frankreich Militäreinsatz Luftangriff Flugzeuge Jets
Les frappes aériennes françaises se poursuivent ce lundiImage : Reuters

La Süddeutsche Zeitung, soutient la décision courageuse de la France. Une décision peut-être trop courageuse estime le journal. La France était déjà en première ligne lors de l'intervention en Libye, mais elle n'aurait pas pu atteindre son objectif sans l'aide des autres pays et des Etats-Unis. Au Mali, la France aura également besoin d'appuis

D'autant, précise la Frankfurter Allegemeine Zeitung,  que les électeurs de François Hollande ne toléreront pas une guerre longue et chaotique dans le désert africain comme en Afghanistan. Paris mène le combat pour protéger l'Europe face à la menace terroriste, les premiers renforts britanniques sont arrivés au Mali. Mais où est le reste de l'Europe ? se demande Die Welt. Comme lors de l'intervention en Lybie, Berlin, brille par son absence estime le journal.

Passer la section Sur le même thème
Passer la section Dossiers thématiques

Dossiers thématiques