L’échec de l’Onu en Syrie, l’impuissance de l’UE face au coronavirus | Allemagne | DW | 17.03.2020
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages
Publicité

Allemagne

L’échec de l’Onu en Syrie, l’impuissance de l’UE face au coronavirus

L’échec de l’Onu dans la résolution de la crise syrienne et notamment l’impuissance de l’Union européenne face à la pandémie du nouveau coronavirus sont au menu de la presse allemande.

"Assistons-nous à la fin de l'Union européenne?", se demande la Tagesspiegel de Berlin. Si les Etats membres de l'UE mettaient leurs forces et leurs ressources en commun et les dirigeaient rapidement vers là où elles sont le plus nécessaires, le virus frapperait moins de gens.

Et la crise pourrait également avoir des conséquences économiques moins graves. Mais pour le quotidien de Berlin, la Commission européenne autour d'Ursula von der Leyen semble si faible, si lente et impuissante face à la situation que cela fait pitié.

Aujourd’hui, les dirigeants bruxellois peuvent dire et décider ce qu'ils veulent – mais presque personne ne semble intéressé. Les gouvernements nationaux sont beaucoup plus réactifs et prennent des décisions justes au moment opportun, d’après la Tagesspiegel.

Le manque de solidarité des pays de l'UE

La Frankfurter Rundschau estime qu’au cours des derniers jours, le continent européen est tombé dans une crise qui, jusqu'à récemment, semblait à peine possible.

Sachant qu'il y avait une pénurie en Italie, le gouvernement fédéral allemand a néanmoins imposé une interdiction d'exportation des équipements médicaux.

D'autres pays européens ont fait de même et n'ont rien partagé. Un autre effet domino a commencé quand un pays après l’autre a décidé de fermer ses frontières - souvent sans prévenir son voisin.

Pour le quotidien de Francfort, les contrôles aux frontières peuvent être utiles pour contenir le virus. Mais  seulement si les décisions des deux côtés de la frontière sont les mêmes et prises de commun.

La Syrie, l’échec de l’Onu

Neuf ans de terreur et de jeux de pouvoir en Syrie, c’est qu’a titré la Frankfurter Rundschau pour qui la guerre en Syrie montre comment quelques puissances prennent le monde en otage.

Le quotidien revient sur le travail du Norvégien Geir Pedersen, l'envoyé spécial de l'ONU en Syrie. Sa mission est d’essayer d'arrêter l'effusion de sang dans le pays.

Mais pour ce diplomate, la Syrie est "l'incarnation même de l'échec de la communauté internationale à mettre fin à la violence ou à la contenir".

Mais ce que Pedersen n'a pas dit, ajoute la Frankfurter Rundschau, c'est que la guerre en Syrie révèle l'impuissance de l'Onu. Parce que celle-ci devrait en fait "garantir la paix mondiale et la sécurité internationale". C'est ce que dit l'article 1 de sa Charte, rappelle le journal.

 

 

 

Publicité
default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !