Journée du souvenir de l′Holocauste... un appel à lutter | International | DW | 27.01.2021
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages
Publicité

International

Journée du souvenir de l'Holocauste... un appel à lutter

Le 27 janvier marque depuis 1996 la journée en mémoire des victimes de l'Holocauste, le génocide des juifs programmé par l'Allemagne nazie. Une journée pour se souvenir et agir.

L'enseignement de l'histoire comme barrage à toutes formes de racisme

L'enseignement de l'histoire comme barrage à toutes formes de racisme

Le 27 janvier correspond à l'anniversaire de la libération du camp d'extermination d'Auschwitz, en 1945, par l'Armée rouge soviétique.

Les historiens estiment qu'en tout, plus de six millions de personnes de tous âges sont mortes dans les camps nazis. En majorité des juifs, mais aussi des homosexuels, des Tziganes, ou encore des opposants politiques.

Voir la vidéo 03:06

75e anniversaire de la libération du camp d'Auschwitz

Dans le camp d'Auschwitz-Birkenau, installé par les nazis près de Cracovie, en Pologne, plus d'un million de personnes ont été tuées, parmi lesquelles 90% étaient des juifs.

Ne pas oublier

Peter Johann Gardosch, originaire de Transylvanie, y a été déporté à l'âge de treize ans. C'est là qu'il a perdu toute sa famille.

"Aujourd'hui, j'ai 90 ans, dit-il. Nous ne sommes plus beaucoup de survivants en vie. Dans vingt ans, nous serons tous morts. Alors c'est important de parler d'Auschwitz dans les écoles, dans les livres scolaires. Bien sûr, on ne peut pas rendre la prochaine génération, et celle d'après et celle encore d'après responsables de ce qui s'est passé. Ce qu'il faut, simplement, c'est de ne pas oublier."

Voir la vidéo 03:35

Survivors - Portraits de rescapés de l'Holocauste

Travail forcé

Quatre grandes entreprises allemandes (Daimler, Volkswagen, Deutsche Bahn et Deutsche Bank) participent au financement d'une "Maison du souvenir" à Jérusalem.

Une façon de reconnaître, à défaut d'expier, le profit que les groupes industriels ont tiré des centaines de milliers de travailleurs forcés pendant la guerre.

Richard Lutz, patron de la Deutsche Bahn, les chemins de fer allemands, explique avec lucidité que la "Reichsbahn [les chemins de fer de l'époque d'Hitler, ndlr] faisaient partie intégrante de la machine à tuer de l'Allemagne nazie. Par les déportations en train, ils ont participé pour une part importante à l'assassinat de millions de juifs en Europe."

Des millions de personnes ont été déportées, pour la plupart en train, vers les camps nazis

Des millions de personnes ont été déportées, pour la plupart en train, vers les camps nazis

C'est aussi dans cette optique que le club de football Borussia Dortmund met l'accent sur des formations contre le racisme et les discriminations. Plusieurs membres du club ont déjà fait un voyage au mémorial d'Auschwitz.

Écouter l'audio 12:29

Auschwitz, la mémoire qui fait mal

Résurgence de l'antisémitisme

En Allemagne, les autorités mettent en garde contre la résurgence des actes et paroles antisémites.

Une hausse dénoncée également au niveau mondial par le Rapporteur des Nations unies sur la liberté de croyance et de religion, dans son rapport d'août dernier.

Deux rabbins assistent à la cérémonie au Bundestag en hommage aux victimes du nationalsocialisme (27.01.21)

Deux rabbins assistent à la cérémonie au Bundestag en hommage aux victimes du nationalsocialisme (27.01.21)

La pandémie de Covid-19 a été l'occasion de raviver des théories antisémites sur un soi-disant complot juif international.

Et lors de l'assaut du Capitole le 6 janvier dernier, des militants d'extrême-droite américains arboraient des insignes nazis.

La rédaction vous recommande

Publicité
default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !