1. Aller au contenu
  2. Aller au menu principal
  3. Voir les autres sites DW
Le Tchad sert de base arrière à l'armée française
Image : REUTERS/ECPAD/Adj. Nicolas Richard/Handout

Idriss Deby, en campagne au Mali?

Carole Assignon
21 janvier 2013

La mobilisation des troupes africaines continue pour le Mali. Parmi elles, un contingent de l’armée tchadienne. Cette présence suscite de nombreuses réactions au Tchad, notamment au sein de la population civile.

https://p.dw.com/p/17OL2

Principalemment composée de membres de l’ethnie Zaghawa, l'ethnie du président Idriss Deby, l’annonce de la participation des troupes tchadiennes aux opérations militaires pour la reconquête des territoires maliens occupés par les islamistes a été saluée au Tchad.

Sur les 2 000 soldats qui devraient être déployés, 200 sont déja sur le terrain. Une présence qui se justifie, de l'avis de Gilbert Maoundonodgi, membre de la société civile tchadienne. Ecoutez-le ci-dessous:












Avec ses quelque 30 000 militaires actifs, dotés d’une artillerie conséquente, l’armée tchadienne, comparée aux 5 à 7 000 hommes de l’armée centrafricaine, ou aux 7 800 soldats maliens, fait figure de puissance militaire dans la région.

Tschad Präsident Idriss Dedy Itno
La Misma pourrait être utile à l'image d'Idriss Dedy ItnoImage : picture-alliance/dpa

++++ - MP3-Stereo

Si selon certains commentateurs, elle est expérimentée et aguerrie, on se demande toutefois si elles sera à  la hauteur du conflit malien et surtout l’impact que pourrait avoir sa contribution sur le mandat du président Idriss Deby Itno.

Si la participation de l’armée tchadienne peut apporter beaucoup a chaque partie, il faut toute fois relever qu’elle a des faiblesses.Manque de professionnalisme, à commencer par son comportement violent vis-à-vis des populations civiles, mais aussi des dissensions au sein de la hiérarchie militaire qui ont bien failli provoquer la chute du régime.

Passer la section Sur le même thème
Passer la section Dossiers thématiques