Guerre contre le Nigeria... et l′Occident | Vu d′Allemagne | DW | 23.01.2012
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Vu d'Allemagne

Guerre contre le Nigeria... et l'Occident

Les quotidiens s’intéressent aux attentats de Boko Haram qui ont fait plus d'une centaine de victimes au Nigeria. Autre sujet commenté : la première réunion du nouveau Parlement égyptien dominé par les islamistes.

default

Boko Haram a frappé fort à Kano ce WE : plus de 150 personnes ont péri dans les attaques

« Bain de sang au Nigeria », titre la Süddeutsche Zeitung. La secte islamiste Boko Haram a déclaré la guerre à l'Etat nigérian. Si le gouvernement de Goodluck Jonathan ne répond pas avec une stratégie efficace, le pays risque de se scinder en deux, s'inquiète le quotidien allemand. Il est difficile de savoir à qui profite les attentats de Boko Haram, poursuit la Süddeutsche Zeitung, mais on sait désormais qu'il existe des liens entre la secte nigériane et AQMI, Al Qaïda au Maghreb islamique. Il y a fort à parier que les radicaux islamistes vont continuer à faire usage de la violence, tant qu'ils n'auront pas atteint leur but : instaurer un Etat islamique et détruire la démocratie nigériane. Et tout ceci concerne aussi l'Occident, conclut le quotidien, car le Nigeria est non seulement un géant du pétrole mais aussi un Etat clé dans l'Afrique de l'Ouest.

Ägypten Parlament zusammengetreten in Kairo Eröffnung

Séance d'ouverture du nouveau Parlement égyptien au Caire, un an après la révolution

Le test du pouvoir pour les islamistes

2012, année de turbulence en Egypte, écrit de son côté die tageszeitung. Mais rien n'est encore joué. Certes, les Frères musulmans dominent largement le nouveau Parlement égyptien, mais ils sont observés par les partis libéraux minoritaires. Avec l'ouverture de la session parlementaire, note die taz, on va voir si les Frères musulmans respectent leurs promesses électorales, à savoir une politique islamique modérée sans entrave aux libertés des citoyens. L'élection présidentielle de juin est aussi attendue, on verra quel rôle les militaires vont jouer dans la nouvelle Egypte. Le quotidien se veut optimiste, car les manifestants de la place Tahrir sont toujours là et ne se laisseront pas faire. Il y a tout juste un an, ils ont appris qu'ils pouvaient gagner contre les détenteurs du pouvoir…

Enfin, pour la Frankfurter Allgemeine Zeitung, la victoire officielle des islamistes n'est pas une surprise, car les Egyptiens sont attachés à leur culture musulmane et ils ont été séduits par leurs promesses sociales. A voir comment les Frères musulmans s'en sortiront. C'est une chose de critiquer les failles de l'ancien régime, c'en est une autre de gouverner à son tour, note la F.A.Z. Relancer l'économie n'est pas une tâche facile. C'est là que les islamistes pourraient échouer.

Auteur : Cécile Leclerc
Edition : Carine Debrabandère

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !