Etudier à Francfort-sur-l′Oder : les sciences humaines à l′honneur | Allemagne | DW | 11.10.2010
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Allemagne

Etudier à Francfort-sur-l'Oder : les sciences humaines à l'honneur

Avec des étudiants venus de 80 nations, des programmes d’études transfrontalières et une ambiance familiale, l’université européenne Viadrina, fondée en 1991, fait partie des sites étudiants les plus originaux du pays.

La belle façade classique de l'université d'Europe à Francfort sur l'Oder

La belle façade classique de l'université d'Europe à Francfort-sur-l'Oder

Lorsqu’on fait ses études à Francfort-sur-l’Oder, on se sent très vite chez soi, garanti ! Avec 5 000 étudiants inscrits au semestre d’hiver 2008/2009, l’université européenne de cette cité de 60 000 âmes, n’est pas une université de masse. Ici, les professeurs connaissent encore tous leurs élèves par leur nom, tous les endroits importants de la ville sont accessibles à pied, tout comme l’université Viadrina, dont le nom est latin et signifie « celle qui est sur les bords de l’Oder ».

C’est en effet directement sur les berges vertes de la rivière que se dressent le campus universitaire moderne, avec son bâtiment principal, l’auditorium Maximum et le restaurant universitaire. Ici, on se rencontre pendant les pauses entre les cours et l’on fait connaissance. Car nombreux sont les étudiants qui viennent ici d’horizons lointains et confèrent à cette petite ville frontalière une ambiance plutôt cosmopolite.

Université à l’heure multiculturelle

A l'université Viadrina, on mise sur l'international.

A l'université Viadrina, on mise avant tout sur l'international

Plus d’un quart des étudiants sont polonais, la proportion d’étudiants étrangers s’élève à 40%. De Macédoine, de Mongolie ou du Bengladesh, c’est de plus de 80 pays que sont originaires les jeunes étudiants étrangers qui font confiance à la bonne réputation de l’université Viadrina.

Mais vers l’extérieur aussi, tous les chemins sont ouverts. Plus de 200 institutions partenaires permettent à qui veut de faire ses études dans différents pays européens, aux USA, en Amérique latine ou en Russie. Au bout du compte, 80 % des étudiants de la Viadrina ont accumulé des expériences à l’étranger et sont ainsi bien armés pour répondre aux défis de la mondialisation du monde du travail.

Dans le respect de l’esprit

Etudier dans la même ville que les frères Humboldt ou le poète Heinrich von Kleist, que demander de mieux?

Etudier dans la même ville que les frères Humboldt ou le poète Heinrich von Kleist, que demander de mieux?

Ce qui compte ici ce n’est pas la quantité, c’est la qualité. L’université d’Europe le démontre surtout dans sa spécialisation dans les sciences sociales et humaines. Les filières du droit, de la culture et des sciences économiques forment la base de la formation orientée de manière pluridisciplinaire. De grands penseurs tels qu’Alexander et Wilhelm von Humboldt, Thomas Münzer et Heinrich von Kleist ont fait leurs études à Francfort-sur-l’Oder. En effet, de 1506 à 1811, l’Alma Mater Viadrina, la première université régionale du Brandebourg, a été le berceau des idéaux humanistes.

L’Europe en point de mire

Le titre même de l’université reflète son orientation européenne qui marque de son sceau la recherche et les différentes filières proposées. D’abord parce que la ville se trouve à la frontière germano-polonaise, mais aussi parce que la Viadrina a été refondée symboliquement à la fin de la Guerre froide. Des filières telles que « Management for Central and Eastern Europe », « Bachelor and Master of German and Polish Law » ou « Master for Intercultural Communication » reflètent parfaitement ce regroupement de différentes cultures et surtout la coopération germano-polonaise qui s’illustre dans l’étroite coopération avec l’Université Adam-Mickiewicz de Posen. C’est en 1992 que les pères de cette université ont posé la première pierre du « Collegium Polonicum », une institution scientifique commune dans la ville voisine polonaise de Slubice.

Auteur : Ronny Arnold

Edition : Naïma Guira

La rédaction vous recommande

Liens