L′état d’urgence sécuritaire décrété au nord du Togo | Afrique | DW | 14.06.2022
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages
Publicité

Afrique

L'état d’urgence sécuritaire décrété au nord du Togo

Face au terrorisme, le gouvernement a adopté l’état d’urgence sécuritaire dans la région des Savanes. Une mesure saluée par une partie de la population.

Cette décision fait suite aux attaques terroristes qui ont frappé la région des Savanes, au nord du Togo. Selon le gouvernement togolais, le décret a été pris dans le but de créer un environnement et les conditions propices à la bonne conduite des opérations militaires, au maintien de l’ordre et de la sécurité dans cette région.

Selon Akodah Ayéwouadan, ministre de la Communication et porte-parole du gouvernement, "l’état d’urgence sécuritaire vise, notamment, à doter les forces de sécurités de moyens supplémentaires, en terme d’agilité, de capacité opérationnelle, afin que ces forces de défense et de sécurité puissent assumer de façon beaucoup plus efficace leur rôle dans la région."

A (re)lire également : Sondage Afrobaromètre : les Togolais disent "non" aux coups d'Etat

Sécuriser pour développer

Le nord du Togo a connu une attaque djihadiste dans la nuit du 10 au 11 mai 2022 dans la localité de Kpékpakandi.

Une précédente tentative d’attaque, dans la zone, a été repoussé en novembre 2021.

Ecoutez le reportage de notre correspondant au Togo...

Cette région fait d’ailleurs l’objet d’un plan d’urgence qui consiste à accroître les capacités en matière d’électricité et d’adduction d’eau.

A (re)lire également Le Togo renforce son arsenal juridique contre la piraterie

Akodah Ayéwoadan assure que "l’état d’urgence sécuritaire vise également à donner des moyens à l’administration publique pour fonctionner."

Une mesure saluée

La population de la région semble apprécier l’annonce de l’état d’urgence sécuritaire.

"Je salue la décision du gouvernement parce que ça nous permettra, nous population de la région des Savanes, d’être en sécurité et de deux, cela permettra à l’Etat de bien veiller sur la région", estime cet habitant. Un autre note que "l’Etat a pris une très grande responsabilité et la population aussi a le devoir de bien aider l’Etat."