1. Aller au contenu
  2. Aller au menu principal
  3. Voir les autres sites DW

En RDC, les indemnités des députés suscitent un vif débat

Jean Noël Ba-Mweze
1 septembre 2022

L'opposant, Martin Fayulu, lui-même ancien député, parle de de 21.000 dollars par mois et qualifie ce montant de corruption à grande échelle. Mais les autres députés contestent cette somme.

https://p.dw.com/p/4GJJ9
Archivbild Kongo Parlament
Dans un communiqué publié mardi, l'opposant Martin Fayulu, qui continue de revendiquer sa victoire à la présidentielle de 2018 remportée par le président Félix Tshisekedi, a assuré que "la rémunération des députés nationaux s'élève depuis janvier 2022 à 21.000 dollars par mois". Image : Getty Images/AFP/J. D. Kannah

La coalition de l'opposition Lamuka exige la démission des députés nationaux car ceux-ci percevraient un salaire exorbitant au regard du niveau de vie des Congolais.

Martin Fayulu, le coordonnateur de la coalition Lamuka, affirme que les députés, y compris ceux de Lamuka, touchent un salaire de 21.000 dollars. Ce qui est largement supérieur à la moyenne en Afrique mais aussi supérieure aux standards européens

Il explique qu’il s’agit d’une situation inacceptable dans un pays où les enseignants et les médecins, a-t-il martelé, doivent faire grève pour réclamer l'amélioration de leurs conditions salariales.

Mais d’autres députés contestent ce montant avancé par Martin Fayulu. Un député congolais percevrait, selon eux, un salaire de 7.500 dollars.

Kongo,  Kinshasa: Martin Fayulu, Zweiter in der Präsidentschaftswahl der Demokratischen Republik
Députés congolais payés à 21 000 dollars, pour Martin Fayulu, il s’agit d’une situation inacceptable en RDC.Image : Reuters/B. Ratner

Lamuka dit avoir les preuves  

"Nous avons toutes les preuves. Le député national de la RDC touche plus qu'un député français, plus qu'un député américain. Nous sommes en guerre. Les militaires sur le champ de bataille n'ont pas de salaire et manquent même de quoi manger. Quel crime contre le peuple congolais ! Nous exigeons la démission du bureau du Parlement, un bureau d'enseignement de la corruption", a déclaré Robert Maungano Kihyoka, un des cadres de Lamuka.

Faux retorque les élus de la coalition au pouvoir accusent Martin Fayulu de chercher à soulever la population contre leurs représentants.  

"Ce sont de fausses accusations parce que les députés nationaux n'ont jamais touché même 30% de ce montant qu'il est en train de déclarer et notre salaire n'a même pas changé depuis 2021. On ne sait pas d'où est-ce qu'ils ont tiré ces chiffres finalement ! Donc, nous invitons aussi Martin Fayulu à chercher des informations auprès de ses députés", Gratien de Saint Nicolas Irachan, coordonnateur du collectif des députés des 26 provinces de la RDC.  

Demokratische Republik Kongo Schulkinder in Goma
Le débat sur l’indemnité des députés survient une semaine avant la rentrée des classes alors que beaucoup d’écoles n'ont pas assez de moyens. Image : Getty Images/AFP/P. Moore

L'Assemblée nationale ne communique pas sur le salaire officiel des députés et dans ce dossier les chiffres sont contradictoires. 

Pas de transparence

Pour plus de transparence, Florimond Muteba, président du conseil d'administration de l'Observatoire de la dépense publique, demande donc que le bureau de l'Assemblée nationale publie les salaires des députés. 

"Sur la question des émoluments touchés par les députés, il y a un manque de transparence qui, finalement, peut confirmer les propos de monsieur Fayulu. Que le bureau de l'Assemblée nationale fasse un communiqué pour donner des éclaircissements sur cette affirmation. Et s'il ne réagit pas c’est que Fayulu a raison parce qu'il est député. Il est de la maison", a déclaré Florimond Muteba.

Ce débat intervient une semaine avant la rentrée des classes alors que beaucoup de parents n'ont pas assez d’argent pour acheter les fournitures scolaires.

"Nous ne sommes pas bien payés. Tout est bloqué. La situation est vraiment compliquée. Les prix ont tellement augmenté et il n'y a pas d'argent. On n'arrive même pas à faire des provisions pour les enfants, la rentrée scolaire non plus. Rien n'est moins cher. Les cahiers, les sacs, les uniformes pour les enfants, rien ne marche", a affirmé cette dame qui n'a pas voulu révéler son identité. 

Dans les rues de Kinshasa, de nombreux Congolais se demandent pourquoi les députés ont un salaire si élevé. Sans oublier les autres avantages, dont des jeeps qui leur servent de véhicule de fonction.