Des questions demeurent après les résultats des législatives gabonaises | Afrique | DW | 28.12.2018
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages
Publicité

Afrique

Des questions demeurent après les résultats des législatives gabonaises

La Cour constitutionnelle du Gabon a proclamé les résultats des législatives d'octobre. La publication de ces résultats implique la démission du gouvernement. Mais le président est toujours hors du pays.

"Il faut se demander si les actes d'Ali Bongo sont exempts de vices" (Modeste Abaga, analyste politique)

La Cour constitutionnelle du Gabon a proclamé les résultats des législatives d'octobre hier soir (27 décembre). Ces résultats définitifs ont confirmé l'écrasante victoire du Parti démocratique gabonais (PDG, au pouvoir) face à une opposition laminée qui obtient moins de 20 sièges sur les 143 de l'Assemblée nationale.

La présidente de la Cour, Marie-Madeleine Mborantsuo, a annoncé que le nouveau président de l'Assemblée nationale serait élu le 11 janvier. 

Cependant, la publication de ces résultats définitifs implique la démission du gouvernement. En l’absence du président Ali Bongo, hors du Pays depuis plus de deux mois pour des raisons de santé, la question est de savoir à qui le premier ministre doit-il présenter sa démission et que va-t-il se passer ensuite ? Éléments de réponse avec l’analyste politique et enseignant universitaire Modeste Abaga. 

 

Cliquez sur l'image pour écouter ses explications. 
 

Audios et vidéos sur le sujet