Des Burundais exilés au Rwanda regagnent le bercail | Afrique | DW | 26.08.2020
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages
Publicité

Afrique

Des Burundais exilés au Rwanda regagnent le bercail

Plus de 170 familles retourneront chez elles, la plupart après cinq ans d’exil. Le HCR au Rwanda fait savoir que ce rapatriement se poursuivra dans les jours à venir.

Réfugiés burundais de retour au pays (Archives - DW/A. Niragira)

Réfugiés burundais de retour au pays (Archives - DW/A. Niragira)

C’est le jeudi (27.08.2020) que va partir le premier convoi de Burundais exilés au Rwanda.

Réfugiés au Rwanda suite à la crise politique déclenchée en 2015 avec le troisième mandat controversé de l’ancien président Pierre Nkurunziza, ces Burundais qui ont décidé de rentrer se disent confiants quant à la situation qui prévaut actuellement dans leur pays.

Marié et père de trois enfants, ce père de famille se montre enthousiasmé par son retour. Cultivateur dans son pays natal, il explique qu’il s’est résolu de rentrer après avoir été encouragé par sa famille restée au Burundi.

"J’ai quitté  le Burundi en 2015, j’ai eu peur de la situation d’insécurité qui prévalait dans ma localité. Actuellement, quand je contacte ma famille restée au pays, elle m’assure que la situation est bonne. C’est pourquoi j’ai décidé de rentrer, de quitter l’exil."

Le changement de régime rassure

Exilé seul, sans sa femme et ses enfants, cet autre père de famille dit rentrer pour retrouver sa famille. Avec le changement de régime, il espère que la situation continuera à s’améliorer

"Je me suis réfugié en 2016. A cette époque, dans ma commune natale, les hommes et garçons étaient arrêtés en cascade. Etant dans cette catégorie, j’ai fui pour me mettre à l’abri. J’y ai laissé ma femme et mes deux enfants, ils sont restés en sécurité. Quand je les contacte, ils me disent que je peux rentrer. Nous étions traqués sous  le régime sortant. Apparemment, l’actuel a calmé la situation", a estimé le candidat au retour.

Le Haut comité pour les réfugiés au Rwanda parle du début du processus de rapatriement de tous les Burundais qui le désirent.

Des hésitations encore

Pour l’instant, un seul convoi a été prévu ce jeudi. Elise Villechalance, porte-parole du HCR, explique que la suite du programme sera établie après évaluation de ce premier voyage.

Écouter l'audio 02:12

"Quand je contacte ma famille restée au pays, elle m’assure que la situation est bonne" (Exilé burundais)

"Nous ouvrons ce processus avec ce premier convoi. Après, j’imagine qu’il y aura une autre réunion technique qui va se tenir pour voir de la manière dont ça s’est passée. Qu’est-ce qui s’est bien passée, où est-ce que nous devons porter des améliorations ? Ce premier rapatriement va  être suivi d’autres mouvements de retour", a déclaré Elise Villechalance.

L’enregistrement qui est ouvert à tout Burundais qui désire rentrer se poursuit. Au total, le HCR a déjà enregistré près de 1.500 burundais constitués en grande partie par des réfugiés du camp de Mahama.

Le premier convoi devrait compter 558 réfugiés de 178 différentes familles. Et ce sont les réfugiés testés négatifs à la Covid-19 qui seront rapatriés en premier jeudi.