De nouvelles fosses communes au Burundi? | Afrique | DW | 30.08.2016
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Afrique

De nouvelles fosses communes au Burundi?

L'APRODH a rendu public la semaine dernière un rapport sur la situation des droits de l'Homme au Burundi. Selon les conclusions de ce rapport, quatorze fosses communes ont été découvertes dans le pays.

Écouter l'audio 02:45
Now live
02:45 min

"Après avoir creusé les fosses communes, les Imbonerakure sont eux-mêmes tués" (Pierre Claver Mbonimpa)

Le document indique que ces fosses communes sont gardées par les policiers et les Imbonerakure, les jeunes du CNDD-FDD au pouvoir, pour bloquer tout accès aux différents sites. Ainsi, quatre fosses communes ont-elles été identifiées en Mairie de Bujumbura, une autre en province de Bujumbura, quatre à Bubanza, deux à Muramvya, deux autres à Ngozi, la région natale du président Pierre Nkurunziza et une dernière en province de Gitega, dans le centre du Burundi.

Contacté par la Deutsche Welle, le Maire de Bujumbura, Freddy Mbonimpa n’a pas souhaité commenter les conclusions du rapport de l’APRODH. Il a toutefois rappelé que le gouvernement burundais avait lui-même parlé de l'existence de ces fosses communes à la presse en mars dernier.

Pour écouter les explications d'Eric Topona, cliquez sur l'audio ci-dessus.

La rédaction vous recommande

Audios et vidéos sur le sujet