Covid-19 : Situation catastrophique en Inde | International | DW | 26.04.2021
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages
Publicité

International

Covid-19 : Situation catastrophique en Inde

Plus de 350.000 cas pour la seule journée de dimanche. Les hôpitaux sont saturés, les pays européens et les Etats-Unis se mobilisent pour l'inde.

Des morts du Covid-19 transportés le dimanche 25 avril par le personnel soignant

Des morts du Covid-19 transportés le dimanche 25 avril par le personnel soignant

Depuis quelques jours, l'Inde est devenue le nouvel épicentre de la pandémie de Covid-19. Près de 350.000 nouveaux cas, rien que pour la seule journée de dimanche, du jamais vu au niveau mondial. 

2.767 nouveaux décès pour cette même journée de dimanche, également un record national. Des chiffres qui pourraient être sous évalués selon certains experts.

Depuis le début de ce mois d'avril, ce sont près de quatre millions de personnes contaminées qui ont été recensées en Inde. Une vague de contaminations notamment imputé à une double mutation du virus et à des rassemblements de masse, notamment au travers de différentes fêtes religieuses traditionnelles.

L’Inde n’arrive donc plus à contenir cette flambée de contaminations et cette nouvelle vague ressemble de plus en plus à une catastrophe humanitaire.

Lire aussi →En Inde, l'école par WhatsApp pour contourner la pandémie

Un malade du Covid-19 sous respiration artificielle

Un malade du Covid-19 sous respiration artificielle

Hôpitaux saturés, pas de matériel

Les bouteilles d’oxygène manquent dans de nombreux hôpitaux, des témoins décrivent des couloirs encombrés de lits et des familles suppliant le personnel médical afin qu'on leur fournisse de l'oxygène ou une place pour leurs proches malades.

Le gouvernement indien tente donc de faire face à cette situation chaotique. Il a mobilisé des avions et des trains militaires pour acheminer à New Delhi l'oxygène dont les hôpitaux ont besoin. New Delhi, la capitale, qui compte 20 millions d’habitants, est l’agglomération indienne la plus touchée par le virus.

Le Premier ministre Narendra Modi est la cible des critiques pour sa gestion de la Covid-19

Le Premier ministre Narendra Modi est la cible des critiques pour sa gestion de la Covid-19

Face à cette situation que le Premier ministre indien Narendra Modi qualifie lui-même de "tempête", le chef du gouvernement est critiqué pour avoir trop vite annoncé la victoire contre la maladie et accusé d’avoir voulu en retirer des bénéfices politiques. 

La vétusté du système de santé et le manque de préparation du gouvernement fédéral sont également dénoncés.

Lire aussi →Pas de certitudes sur l'origine du coronavirus pour l'OMS

L'Europe apporte son aide et se barricade

Plusieurs pays occidentaux, notamment les Etats-Unis, le Royaume-Uni, l’Allemagne ou la France ont promis leur aide à l'Inde avec l’envoi d’équipements médicaux, dont des centaines de concentrateurs d'oxygène et des respirateurs.

En parallèle, ces pays ont pris des mesures de restrictions. L'Italie et le Royaume-Uni par exemple ont interdit l’entrée sur leur territoire des voyageurs en provenance d’Inde quand la France leur impose un isolement obligatoire de dix jours.

Des corps de victimes brûlés dans un crématorium

Des corps de victimes brûlés dans un crématorium

La détection du variant « indien » en Belgique inquiète en effet l’Europe. Mi-avril, 21 étudiants indiens arrivés en Belgique via la France ont été testés positif à ce variant et placés en quarantaine.

Avec plus de 195.000 morts, l'Inde figure au quatrième rang mondial pour le nombre de décès selon les chiffres de l’université Johns-Hopkins des Etats-Unis.

Lire aussi →Violences et crispations en Europe face à la Covid-19

La rédaction vous recommande