Covid-19 : maintien et durcissement des règles en Allemagne | Allemagne | DW | 26.11.2020
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages
Publicité

Allemagne

Covid-19 : maintien et durcissement des règles en Allemagne

Moins de clients dans les magasins, vacances scolaires avancées... L'Allemagne renforce ses mesures alors que le nombre de morts augmente.

Le nombre d'infections quotidiennes est encore à un niveau beaucoup trop élevé, a expliqué Angela Merkel

"Le nombre d'infections quotidiennes est encore à un niveau beaucoup trop élevé", a expliqué Angela Merkel

La réunion, par visioconférence, a une nouvelle fois duré : plus de 7 h. Angela Merkel et les ministres-présidents des 16 Länder allemands se sont finalement mis d'accord sur un renforcement des mesures de lutte contre la pandémie de coronavirus ce mercredi 25 novembre. Les règles déjà en place le resteront au moins jusqu'au 20 décembre, et certaines sont même encore plus contraignantes.

Les règles en place

Restaurants, bars cinémas, théâtres ou encore salles de sports restent fermés au moins jusqu'au 20 décembre. Les ministres-présidents et la chancelière allemande doivent décider ce qu'il en sera par la suite, d'ici le 15 décembre. Il sera notamment question de savoir si restaurants ou hôtels peuvent rouvrir à ce moment-là. En attendant, les règles de distanciation sociale seront plus strictes : jusqu'à présent 10 personnes de deux ménages différents pouvaient se retrouver. Cela passe désormais à cinq personnes, même si les enfants de moins de 14 ans ne doivent pas être comptés.

Les nouvelles règles ont été décidées à l'issue de plus de sept heures de discussions avec les dirigeants des 16 Etats régionaux allemands par visioconférence

Les nouvelles règles ont été décidées à l'issue de plus de sept heures de discussions avec les dirigeants des 16 Etats régionaux allemands par visioconférence

Le port du masque reste obligatoire et est aussi étendu, dans les zones où les distances de sécurité ne peuvent pas être respectées. "Nous devons encore faire des efforts, le nombre d'infections est encore beaucoup trop élevé", a expliqué Angela Merkel. Des efforts aussi dans les magasins : le nombre de clients présents en même temps dans les locaux est réduit. Dans les trains, davantage de place devront rester inoccupées, pour là encore diminuer les risques d'infection. À noter que, à la différence d'autres régions, le Land du Schleswig-Holstein, qui compte moins de cas, va lui assouplir certaines mesures. Dès lundi (30.11.2020) les studios de massage où les zoos pourront rouvrir.

Vacances scolaires avancées

Comme l'avaient annoncé déjà certains Länder, les vacances de Noël en fin d'année sont avancées de quelques jours pour les élèves allemands. À l'exception de Brême et de la Thuringe, où la situation n'est pas encore claire, les vacances débuteront le samedi 19 décembre, le samedi avant Noël au lieu des 21 ou 23 décembre. L'idée est là encore d'éviter les contacts et le nombre de contaminations avant les retrouvailles en famille pour les fêtes de Noël.

Assouplissements pour Noël et Nouvel An

Si les responsables des gouvernements régionaux et la chancelière doivent se retrouver d'ici le 15 décembre pour discuter des mesures mises en place, ils ont déjà annoncé un assouplissement de ces mesures pour la période du 23 décembre au 1er janvier. Les retrouvailles à deux ménages seront possibles, jusqu'à dix personnes. Là encore, les enfants de moins de 14 ans ne devront pas être pris en compte dans les chiffres. Les autorités demandent à ceux qui le peuvent de se mettre volontairement en quarantaine avant Noël.

Des Berlinois fêtent le passage à la nouvelle année

En 2019, les Allemands ont investi 122 millions d'euros dans l'achat de pétards et feux d'artifice

Enfin, pour le nouvel an, il sera possible d'acheter pétards et feux d'artifice... mais pas de les faire exploser "dans les lieux très fréquentés". L'activité est très prisée des Allemands en cette période et le débat sur une interdiction éventuelle faisait rage depuis plusieurs jours.

Un nombre de morts en hausse

Le maintien des restrictions en Allemagne devrait s'appliquer "jusqu'au début du mois de janvier", selon Angela Merkel. "À moins que nous ayons une diminution inattendue du taux d'infections mais cela est à ce stade improbable", a dit la chancelière ce mercredi. Ce jeudi le nombre de cas positifs est encore à la hausse, avec 22.268 personnes testées positives en 24h, contre 18.633 la veille. 389 personnes sont mortes du virus en 24h. On dépassait les 400 mercredi, la veille. Dans d'autres pays, le nombre de morts augmente aussi. La Russie a recensé mercredi un record de 507 décès. Le chiffre montait d'ailleurs le même jour à 2.400 morts aux États-Unis, un chiffre qui n'a pas été atteint depuis plus de six mois. 

La présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen a mis en garde mercredi les États européens contre un "assouplissement trop rapide" des règles anti-Covid-19, au risque de déclencher "une troisième vague" de l'épidémie après Noël.

La question européenne des stations de ski

Les stations de ski de Bavière n'ouvriront pas pour Noël

Les stations de ski de Bavière n'ouvriront pas pour Noël

Après leur réunion mercredi soir, les ministres-présidents et la chancelière allemande ont également invité leurs compatriotes à ne pas partir à l'étranger durant les vacances de Noël. La crainte concerne notamment les séjours dans les stations de ski. L'Allemagne aimerait d'ailleurs un accord européen sur la question et une éventuelle interdiction de l'ouverture des stations jusqu'au 10 janvier. La France et l'Italie semblent ouvertes sur la question. L'Autriche en revanche semble vouloir ouvrir ses pistes coûte que coûte.

La station de sports d'hiver d'Ischgl en Autriche avait été un lieu de contamination importante l'hiver dernier, notamment pour des touristes allemands de la région de Bavière toute proche de la frontière. Le ministre-président de Bavière, Markus Söder, un des candidats à la successionen 2021 de Angela Merkel à la chancellerie, partisan d'une ligne dure dans les restrictions depuis le début de la pandémie, a lui déjà annoncé mardi la fermeture des stations de la Bavière à Noël. Depuis, le débat sur la question enfle dans toute l'Allemagne.

La rédaction vous recommande

Liens

Publicité
default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !