Covid-19 en Afrique : des tests encore insuffisants | Afrique | DW | 29.05.2020
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages
Publicité

Afrique

Covid-19 en Afrique : des tests encore insuffisants

Les capacités de tests de dépistage du coronavirus augmente en Afrique, mais l'Union Africaine appelle les gouvernements à faire plus.

Le continent doit faire mieux en matière de tests dans la lutte contre la Covid-19

Le continent doit faire mieux en matière de tests dans la lutte contre la Covid-19

Selon le Centre de contrôle et de prévention des maladies de l’Union africaine (CDC), la progression de la pandémie est d’environ 4.000 cas par jour. Les gouvernements africains expliquent cette hausse par l’augmentation du nombre de tests.

Pourtant, le nombre de ces tests est encore très faible en rapport de la population du continent.

Afrique du sud, le bon élève ?

Selon le Centre de contrôle et de prévention des maladies, l’Afrique du sud, pays le plus touché, a réalisé près de 635.000 tests sur une population de 60 millions d’habitants. Soit 10,5 tests pour 1.000 habitants.

L'Afrique du sud est le pays le plus touché sur le continent

L'Afrique du sud est le pays le plus touché sur le continent

Le Sénégal, avec 16 millions d’habitants, est à environ 40.000 tests.

La situation est beaucoup plus préoccupante au Nigeria qui a réalisé seulement 49.000 tests pour plus de 200 millions d’habitants.

Le professeur Seni Kouanda, épidémiologiste à l’Institut africain de santé publique (IASP), regrette que les tests soient encore insuffisants.

"On n’est pas malheureusement pas à des milliers. Ce sont seulement des centaines de tests par jour. Aujourd’hui, il me paraît important de faire effectivement beaucoup plus de tests pour voir jusqu’à quel niveau l’épidémie se propage."

Le Gabon souhaite atteindre 10.000 tests par jour avec un nouveau laboratoire qui vient d’être mis en place. La RDC annonce avoir acheté "plus d’un million de tests rapides"

Multiplier par dix les tests

Le CDC recommande de multiplier par dix le nombre de tests actuels, pour atteindre au moins 1% de la population africaine, soit 13 millions d’habitants. Jusqu’à présent, 1,5 millions de tests ont été réalisés sur le continent.

Luc Kamanga, directeur du programme national de lutte contre le VIH Sida et les infections sexuellement transmissibles en RDC, pense qu’il faut aussi mettre l’accent sur l’équipement du personnel de santé.

"La manipulation de toutes ces sécrétions pour le diagnostic de la Covid-19 nécessite également qu’on puisse soi-même se munir des équipements nécessaires pour sa propre protection. C’est tout cet ensemble qui constitue en fait un frein aux tests à large échelle."

Le personnel hospitalier en première ligne dans la lutte contre le virus

Le personnel hospitalier en première ligne dans la lutte contre le virus

L’Afrique en compétition 

Le professeur Seni Kouanda insiste aussi sur la difficulté de se procurer les tests et le manque de laboratoires en mesure de les réaliser :

"Nous n’avons pas d’usines ou d’ateliers capables de produire les tests. Il faut les commander et tout le monde est en compétition. Ensuite, quelle est la capacité de nos laboratoires à réaliser les tests PCR ? Ça aussi, c’est une préoccupation."

John Nkengasong, le directeur du CDC, a appelé jeudi (28.05.20) les pays africains à changer leur manière de tester les populations.

 "Au lieu de se concentrer sur le dépistage des personnes arrivant dans les aéroports, les gouvernements devraient passer à des tests de surveillance de ceux qui présentent des symptômes de type grippal", a-t-il laissé entendre.

Voir la vidéo 03:39

Reprise des cours en Côte d'Ivoire

La rédaction vous recommande