Coronavirus: Le Sénégal continue de miser sur l′hydroxychloroquine | Afrique | DW | 18.06.2020
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages
Publicité

Coronavirus

Coronavirus: Le Sénégal continue de miser sur l'hydroxychloroquine

L'OMS cesse les essais sur l'hydroxychloroquine. Le Docteur Moussa Seydi, responsable de la prise en charge médicale des malades au Sénégal, explique pourquoi les médecins de son pays vont continuer à l'utiliser.

Comprimés d'hydroxychloroquine (picture-alliance/AP Photo/J. Locher)

Comprimés d'hydroxychloroquine

L’Organisation mondiale de la santé sonne la fin des essais sur l’hydroxychloroquine pour traiter les malades du coronavirus.

L’essai Solidarity/Discovery mené à Oxford évalue les effets de quatre traitements différents contre la Covid-19, dont l’hydroxychloroquine.

D’après ses conclusions, reprises par l’OMS, l’efficacité de cet antipaludéen pour réduire le taux de mortalité des patients n’est pas établie.

Cette étude ne concerne toutefois pas les traitements préventifs.

Réaction à l’avis de l’OMS : celle du docteur Moussa Seydi, qui travaille en coopération avec l’Institut Pasteur de Dakar. Il est responsable de la prise en charge médicale des malades du coronavirus au Sénégal, où l’hydroxychloroquine, associée à l'antibiotique azithromycine, est recommandée par les autorités.

Au micro de Sandrine Blanchard, il explique pourquoi les médecins du Sénégal ne vont pas changer de cap. Ecoutez-le ci-contre: 

Écouter l'audio 04:53

'Il y a une cacophonie mondiale' (Dr. Moussa Seydi, Sénégal)

La rédaction vous recommande

Audios et vidéos sur le sujet