1. Aller au contenu
  2. Aller au menu principal
  3. Voir les autres sites DW
Diango Cissoko présentant son rapport en temps que médiateur, en novembre 2012Image : AFP/Getty Images

Cissoko : nouveau Premier ministre malien

Yaya Konaté, Aude Gensbittel
12 décembre 2012

Le Mali a un nouveau Premier ministre. Diango Cissoko a été nommé en remplacement de Cheick Modibo Diarra, contraint à la démission après avoir été arrêté lundi par des membres de l'ex-junte militaire.

https://p.dw.com/p/170UZ

Médiateur de la République au moment de sa nomination, Diango Cissoko veut faire de la récupération du nord du pays contrôlé par des islamistes, l'une de ses priorités. Qui est ce nouveau Premier ministre ? Écoutez ci-dessous son portrait dressé par notre correspondant à Bamako, Yaya Konaté.

La situation au Mali suscite beaucoup de réactions et d'inquiétudes, en premier lieu de la part du président burkinabé, Blaise Compaoré, médiateur ouest-africain dans la crise malienne :« Bien sûr, nous avons déjà été inquiets comme l’ensemble de la communauté internationale, parce que le processus qui a conduit au départ du Premier ministre n’a pas suivi les règles du droit, mais nous espérons que très bientôt un gouvernement sera mis en place et qu’il va s’atteler avec beaucoup de détermination à assurer un dialogue intérieur beaucoup plus fécond, à mobiliser réellement les composantes politiques et sociales du Mali pour gérer cette crise mais aussi se mettre à notre disposition dans le processus de paix engagé avec la communauté internationale. »

Mali Rücktritt des Premierministers Diarra
Quelques heures après son arrestation lundi, Cheick Modibo Diarra annonce sa démissionImage : AP

Beaucoup d'attentes

Oumou Touré Traoré est la présidente de la CAFO (Coordination des associations et ONG féminines) :

« Nous attendons beaucoup de ce nouveau gouvernement, d'autant que notre pays a adopté en 2010 une politique nationale égalitaire et de justice. Mais depuis, à chaque fois qu'il y a un nouveau gouvernement, on voit qu'il n'assume pas cette poltique. »

Autre réaction, celle de l'Union africaine qui condamne les "conditions" de la démission de M. Diarra, en rappelant "l'exigence de la subordination totale" de l'armée au pouvoir civil.

Mali / PM - MP3-Mono