Christian Penda Ekoka : ″On ne doit pas condamner quelqu’un qui manifeste″ | Afrique | DW | 03.12.2019
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages
Publicité

Afrique

Christian Penda Ekoka : "On ne doit pas condamner quelqu’un qui manifeste"

Christian Penda Ekoka, le président du mouvement "Agir", estime que la condamnation des militants du Mouvement pour la renaissance du Cameroun de l’opposant Maurice Kamto est une "injustice énorme".

Écouter l'audio 05:27

L'interview de Christian Penda Ekoka

Le vendredi 29 novembre, quinze militants du MRC, le Mouvement pour la renaissance du Cameroun de l’opposant Maurice Kamto, ont été condamnés à six mois de prison ferme pour "action de rébellion et manifestations illégales". Ils sont accusés d’avoir participé en janvier à une manifestation contestant la réélection du président Paul Biya, en octobre 2018.

Des élections boycottées par l’opposition

L’ancien conseiller économique du président camerounais, Christian Penda Ekoka, soutient aussi le boycott annoncé des prochaines élections législatives et municipales de février 2020 par son allié, Maurice Kamto. Selon lui, aller à ces élections reviendrait à cautionner le système qui est responsable de la crise au Cameroun.

De passage en Allemagne, Christian Penda Ekoka a par ailleurs sollicité l’aide de Berlin pour résoudre la crise anglophone qui déstabilise depuis trois ans le Cameroun.

Cliquez sur la photo (ci-dessus) pour écouter l’interview

Audios et vidéos sur le sujet