Changement de ton | Vu d′Allemagne | DW | 15.08.2008
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Vu d'Allemagne

Changement de ton

A la Une des journaux allemands aujoutd'hui: bilan, une semaine après le début des hostilités dans le Caucase.

default

Être ou ne pas être ami de la Russie?

Il est de ces évènements qui change la face du monde en quelques jours, écrit le Financial Times Deutschland. Il y a tout juste une semaine, le président américain George W. Bush rencontrait le Premier ministre russe Vladimir Poutine pour un « dialogue amical » à Pékin. Puis il y eut une guerre en Géorgie, une guerre courte mais désastreuse sur le plan politique et c'en était fini de l'amitié russo-américaine. Du coup tout le monde évoque à nouveau l'image de la guerre froide, constate le quotidien.

Montage Olympische Ringe und russische Panzer

le conflit du Caucase s'est invité aux jeux Olympiques

Une image qui ne sert pourtant à rien, comme le note le Kölner Stadt-Anzeiger, sauf à trop simplifier le monde. Ce ne sont pas des moyens militaires qui arrêteront la Russie. Le monde est désormais multipolaire. Cela rend des discussions sur chaque point du conflit indispensables, y compris et surtout lorsqu'il s'agit de la Moscou.

Russland Präsident Dmitri Medwedew in Moskau

Le président russe Dmitri Medvedev

Et ce n'est pas en regardant la photo en Une de die Welt que l'on aurait envie de prétendre le contraire. Ce regard et cette posture sont connus : le président russe Dmitri Medvedev se donne du mal pour produire le même effet que son prédécesseur Vladimir Poutine. Surtout quand, en face de lui, se tiennent les présidents des républiques séparatistes d'Ossétie du Sud et d'Abkhazie. Tous les deux étaient, hier, au Kremlin pour faire un rapport sur la situation de leurs provinces. Des provinces qui appartiennent encore, du moins pour le moment, à la Géorgie. Bref c'est à se demander, note le journal, si ces présidents ne sont pas plutôt des gouverneurs dociles.

Russland Deutschland Angela Merkel bei Dimitri Medwedew in Sotschi

Rencontre d'Angela Merkel et de Dmitri Medvedev, aujourd'hui à Sotchi

A l'occasion de la rencontre entre la chancelière Angela Merkel et le président russe, la Frankfurter Allgemeine Zeitung se penche, elle, sur les relations germano-russes. L'arrivée de Dmitri Medvedev au pouvoir avait fait naître des espoirs à Berlin. A peine deux mois plus tard, ils comptent eux aussi parmi les victimes de la guerre caucasienne. Il faut que les Occidentaux, au premier rang desquels les Allemands, ouvrent les yeux, insistent le journal. Le temps confortable des relations particulières entre Berlin et Moscou est terminé. Place, désormais, au dernier acte de l'émancipation de l'Allemagne réunifiée en matière de politique étrangère.

Autre sujet du jour : le recul de l'économie allemande. Un recul qui est encore bien loin de signifier une crise profonde, note die Welt. Selon le quotidien, la seule chose vraiment préoccupante c'est que ce ralentissement risque d'affoler la boussole du gouvernement, qui laisserait alors de côté son objectif le plus important : l'équilibre du budget 2011. Die Tageszeitung doute quant à elle que la grande coalition soit apte à surmonter ce ralentissement. D'autant plus lorsque l'on sait qu'elle est déjà passée à côté du boom économique alors que c'était pourtant l'époque où gouverner était encore relativement facile.

  • Date 15.08.2008
  • Auteur Konstanze von Kotze
  • Imprimer Imprimer cette page
  • Permalien https://p.dw.com/p/ExtY
  • Date 15.08.2008
  • Auteur Konstanze von Kotze
  • Imprimer Imprimer cette page
  • Permalien https://p.dw.com/p/ExtY
default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !