CAN-2019: l′Afrique du Sud et l′Egypte se déclarent candidates | DW Sport | DW | 17.12.2018
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Sport

CAN-2019: l'Afrique du Sud et l'Egypte se déclarent candidates

Après le retrait de la CAN-2019 au Cameroun, l'Afrique du Sud et l'Egypte se portent candidates. Le Ghana est aussi preneur au cas où il n'y aura pas de candidat crédible. La CAF annoncera sa décision le 09 janvier.

Südafrika erhält Fußball-WM 2010 Nelson Mandela (AP)

L'ancien Président Sud-africain Nelson Mandela soulève la Coupe du monde en 2010

La Fédération Sud-Africaine de football l'a annoncé jeudi: "Nous avons soumis notre candidature, maintenant c’est la Conféderation africaine de football de décider" a dit le porte parole de la FASA.
 
L’Afrique du Sud rejoint donc l’Egypte, qui a, elle aussi, exprimé son envie d’accueillir la CAN-2019 après son retrait au Cameroun il y a quinze jours. Le Ghana est aussi preneur au cas où il n’y aura pas de candidat crédible. 

Le Maroc, l’un des candidats préssentis, a créé une grosse surprise en annoncant qu’il ne serait finalement pas candidat. 

Décision finale de la Confédération africaine de football sur le pays hôte de cette CAN 2019 sera annoncé le 09 janvier. 

Le Cameroun pour la CAN-2021?

Alors pour bien comprendre la question, il faut remonter en 2014. A l’époque la Confédération africaine de football (CAF) est dirigée par le Camerounais Issa Hayatou.

L'instance attribue l'organisation des trois prochaines CAN d’un coup : 2019 au Cameroun, 2021 à la Côte d’Ivoire et 2023 à la Guinée.

Or, après le retrait de l’Organisation de la CAN-2019 au Cameroun, l’actuel président de la CAF, le Malgache Ahmed Ahmed a réattribué la CAN-2021 au Cameroun et celle de 2023 à la Côte d’Ivoire. 

Mais la Côte d’Ivoire ne veut pas de cette décision qu'elle qualifie d' "unilatérale" de la part de la CAF. Et elle a saisi le tribunal Arbitral du Sport (TAS) et le dossier n'est donc pas clos.

Gianni Infantino (picture-alliance/Sputnik/A. Filippov)

Gianni Infantino, le Président de la FIFA

Qatar, la Coupe du monde 2022 à 48 sélections 

C’est une éventualité, mais des débats sont là aussi encore en cours dit le patron de la FIFA. Dans la conférence de presse tenue jeudi à Doha, Gianni Infantino s'est exprimé aussi sur la Ligue des nations lancée en septembre dernier en Europe: 

"Les discussions en cours stimulent le Conféderations, les  associations, même la FIFA. J’espère qu’on va voir la Ligue des nations, en Asie, en Afrique, partout  et pourquoi pas au niveau mondial. Parce que la seule fois où les équipes nationales se rencontrent c’est à la Coupe du monde. Sinon elles se rencontrent uniquement pendant les matches amicaux. Si elles peuvent se rencontrer aussi dans d’autres compétitions comme la Ligue mondiale, pourquoi pas ?"a t-il dit.

Pour rappel, la Ligue des nations a été lancée en septembre dernier par l’UEFA l’Instance européenne de football.  La finale de la première édition est prévue en juin prochain au Portugal.
 

Publicité