1. Aller au contenu
  2. Aller au menu principal
  3. Voir les autres sites DW

Cameroun : pourquoi tant de morts sur les routes ?

Henri Fotso
28 janvier 2021

Retour sur les causes d'accidents trop fréquents au Cameroun, après l'accident survenu ce mercredi et qui a fait une cinquantaine de morts à la Falaise de Dschang.

https://p.dw.com/p/3oXk1
Incivisme, mauvais entretien des routes, infrastructures insuffisantes font des morts chaque mois au Cameroun
Incivisme, mauvais entretien des routes, infrastructures insuffisantes font des morts chaque mois au CamerounImage : Joel Kouam/AP Photo/picture alliance

Au Cameroun, les drames de la route ne sont pas rares.

Hier matin (27.01.21), un grave accident est survenu à la Falaise de Dschang, causant la mort d’une cinquantaine de personnes.

Seulement trois rescapés

"Voici une situation à la Falaise de Dschang. Un camion a brûlé avec un bus de transport et tous ses passagers. Un bus de 70 places a brûlé et il n'y a que trois survivants".

C'est par ce message qu'un conducteur de bus informe de la tragédie à laquelle il vient d’assister sur la route montagneuse qui conduit à la ville de Dschang, en provenance de Douala. 

Le camion impliqué dans cet accident transportait illicitement des fûts remplis de carburant. D'où la gravité de l'incendie lorsque celui-ci a percuté un bus d'une agence de voyage. 

Il fait encore nuit à l'ouest du Cameroun quand ce témoin oculaire arrive sur le théâtre des événements. 

C'est le deuxième accident grave de la route en l'espace d'un mois, après celui impliquant deux autres bus de transport en commun et un camion sur la route nationale qui relie Yaoundé au centre à Bafoussam à l'ouest du Cameroun. 

>>> A lire aussi : Le désastre des infrastructures de transport en RDC

Mauvais état des routes, pas d'éclairage...

Gratien Ouethy, délégué médical, est un habitué des routes du Cameroun. Il réclame que des "dispositions soient prises pour que les routes soient plus sûres. Il faut qu’elles soient matérialisées. Il faut qu’elles soient éclairées. Il faut que ce que le contribuable paie pour la route serve définitivement à ça. C'est bien facile de s'asseoir dans les bureaux et dire qu'il faut interdire cela, il faut faire ceci. Mais quand ces ministres, ces hautes personnalités, doivent se déplacer, ils se déplacent en 4 x 4 dernier modèle".

Afrique : le transport est catastrophique

5.000 accidents sont enregistrés chaque année au Cameroun, pour 6.000 blessés et 1.200 morts, selon les statistiques officiels du ministère des Transports. Cela fait des accidents de la route un autre fléau dont souffre le Cameroun. 
>>> A lire aussi : Le Sénégal lance un permis à points pour lutter contre l'insécurité routière


Les causes humaines telles que l'incivisme, la fatigue et les voyages de nuit sont souvent mises en avant pour expliquer ces drames. 

Mais les causes matérielles, comme le mauvais état des routes et des véhicules, sont aussi une explication et celles-ci sont souvent liées à la corruption. 

La récurrence des accidents graves entre Yaoundé, Bafoussam et Douala fait dire aux Camerounais que les trois routes nationales qui relient ces villes entre elles constituent un "triangle de la mort".

Passer la section Sur le même thème