Côte d′Ivoire: le RHDP sur les traces d′Houphouët-Boigny | Afrique | DW | 12.07.2018
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Afrique

Côte d'Ivoire: le RHDP sur les traces d'Houphouët-Boigny

En dépit des réticences de certains militants du PDCI, dont son leader Henri Konan Bedié, le RDR du président Alassane Ouattara, tient à la création du Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix.

Écouter l'audio 09:50
Now live
09:50 min

"Être houphouëtistes, c'est être attaché aux valeurs de la paix, du dialogue, de la tolérance." (Mamadou Touré, porte-parole du RDR)

 Après la formation mardi du nouveau gouvernement, le parti au pouvoir veut passer à la vitesse supérieure. Il organise lundi prochain (16 juillet), à Abidjan, une assemblée  générale constitutive du RHDP, le Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix, avec ou sans son allié, le PDCI d’Henri Konan Bedié.


Que signifie être houphouëtistes ? Pour Mamadou Touré, ministre  de la Promotion de la Jeunesse et de l’Emploi, porte-parole du RDR "Être houphouëtistes, c'est être fondamentalement attaché aux valeurs de la paix, du dialogue, de la tolérance. C'est être rassembleur. La Côte d'Ivoire a plus de 60 ethnies. La Côte d'ivoire a des populations qui sont des différentes régions du pays. La Côte d'ivoire était pendant longtemps une terre d'accueil. Et tout cela en vue donc de créer l'environnement favorable pour un progrès et un développement économique de notre pays."

L’houphouëtisme diversement perçu

L’idéologie défendue par président défunt, Félix Houphouët-Boigny ne fait pas l’unanimité dans le pays, car les positions sont tranchées. Cependant, une majorité d’Ivoirien le reconnaissent : la Côte d’Ivoire lui doit sa prospérité économique.


Le président du MIDH, le  Mouvement ivoirien pour les droits de l'homme, a pour sa part une autre lecture. "Nous mêmes, en tant que jeunes universitaires en 1991-1992, on avait décrié même cette gestion et aujourd’hui que cette gestion soit portée au pinacle pour dire que tout le monde puisse s'en réclamer, vous voyez bien qu'on a encore beaucoup de choses à faire dans notre démocratie. Parce qu'en vérité, ça na pas été un système qui était exempt de toute critique, notamment au temps du parti unique avec des gestions assez autoritaires.", regrette Yacouba Doumbia.

Une coalition politique et électorale

Le RHDP, le Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix a été  fondé de façon informelle le 18 mai 2005, à Paris. Il est composé de cinq partis politiques :

- le Parti démocratique de Côte d'Ivoire, dirigé par l'ancien président Henri Konan Bédié 

-Rassemblement des républicains, parti dont est issu l'actuel président Alassane Ouattara 

-l'Union pour la démocratie et la paix en Côte d'Ivoire, dirigé par Albert Mabri Toikeusse 

- le Mouvement des forces d’avenir, dirigé par Moutayé Anzoumana 

-l'Union pour la Côte d’Ivoire, dirigé par Gnamien Konan

 Aussi, c'est  sous la bannière de cette alliance politique que le président Alassane Dramane Ouattara a été élu en 2010 et en 2015.


Scission au sein du PDCI ?

Depuis quelques mois, les membres du directoire du PDCI ne sont pas sur la même longueur d’ondes. Face au refus de son président Henri Konan Bedié d’acter la fusion de sa formation politique et le RDR, des cadres de l’ex partis unique ont décidé de faire bande à part. C’est le cas de l’ancien ministre et membre du bureau politique et ex porte-parole du PDCi, Kobenan Kouassi Adjoumani. Ce dernier a lancé le 3 juillet dernier un nouveau mouvement politique dénommé "sur les traces du président Félix Houphouët-Boigny".


 A l’en croire, le mouvement "sur les traces du président Félix Houphouët-Boigny" n’est pas un parti politique, c’est un mouvement au sein du PDCI-RDA. Il  a pour ambition de travailler à la consolidation du PDCI en favorisant le dialogue au sein du parti et la promotion du RHDP comme un instrument de la préservation de la mémoire de feu Félix Houphouët-Boigny. Une façon pour ces cadres du PDCI, de promouvoir le parti unifié afin de conserver le pouvoir. Reste à savoir s'ils seront rejoints par l'autre frange du parti toujours réfractaire à la création de ce parti unifié avant la présidentielle de 2020.

Audios et vidéos sur le sujet