Bamako : longues files d′attente pour s′approvisionner | Afrique | DW | 03.04.2012
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Afrique

Bamako : longues files d'attente pour s'approvisionner

La CEDEAO a finalement décidé d'imposer un embargo total sur le Mali. A Bamako, de nombreuses files d'attente se sont formées dès ce matin devant les stations services.

La décision prise par les chefs d'Etats de l'Afrique de l'Ouest intervient après le sommet tenu lundi à Dakar dans la capitale sénégalaise. Même si pour l'instant il est trop tôt pour parler de panique générale au sein des populations, l'inquiétude grandit chez les Maliens à mesure que l'étau se resserre autour de la junte. 

A Bamako, les stations services sont envahies par de longues files d'attentes. Dans les principaux marchés également, les familles ont  commencé à s'approvisionner suffisamment en produits de première nécessité, selon Mme Coulibaly Salimata Diarra, présidente de l'association des consommateurs du Mali. Son organisation condamne l'embargo de la CEDEAO sur le Mali et appelle les 15 Etats de l'organisation à revenir sur leur décision pour éviter, dit-elle, la souffrance des populations civiles. Le communiqué de l'ONG a été rendu public à l'ORTM, la radio télévision d'Etat.

Stratégie d'étouffement

De son côté, la CEDEAO refuse tout compromis avec la junte militaire dirigée par le capitaine Amadou Sanogo. La médiation ouest africaine conduite par les présidents ivoirien et burkinabé exhorte les putschistes à rentrer dans leurs casernes. Il est important de souligner que le Mali est un pays continental, sans aucune ouverture sur la mer. La décision de la CEDEAO d'isoler ce pays risque donc d'étouffer la junte militaire et l'armée malienne en termes de fournitures.

Auteur : Bob Barry
Edition : Marie-Ange Pierron