Au Tchad, les violations des droits de l′Homme perdurent | Afrique | DW | 02.08.2016
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Afrique

Au Tchad, les violations des droits de l'Homme perdurent

De nombreuses associations de défense des droits de l'Homme dénoncent les violations des droits de l'homme notamment dans les prisons du pays, toutes surpeuplées.

Écouter l'audio 02:15
Now live
02:15 min

"Les conditions de détention sont pénibles et injustes..." (Jean-Etienne Laokolé, journaliste et écrivain)

Au Tchad, c'est le 8 août prochain que doit avoir lieu l'investiture pour un cinquième mandat consécutif du président Idriss Déby Itno. Une investiture qui se prépare dans une ambiance tendue. L'opposition tchadienne a prévu trois jours de mobilisation pour dire non à ce nouveau mandat. C'est dans ce contexte que de nombreuses associations de défense des droits de l'Homme dénoncent également les violations des droits de l'homme notamment dans les prisons du pays. Déjà en 2012, Amnesty International avait rendu un rapport intitulé : "Tchad : nous sommes tous en train de mourir ici ". Un rapport qui fustige le surpeuplement dans les 54 prisons que compte le pays.

Une situation qui ne s'est guère améliorée depuis, comme nous le confirme Dariustone Blaise, notre correspondant à N'Djaména, la capitale tchadienne.

Audios et vidéos sur le sujet