Appel à des élections anticipées en Thaïlande | International | DW | 26.11.2008
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

International

Appel à des élections anticipées en Thaïlande

La crise politique s’aggrave en Thaïlande. Alors que des milliers d’opposants bloquent depuis hier soir l’aéroport de Bangkok, le chef de l’armée a demandé au gouvernement d’organiser de nouvelles élections.

default

Manifestants anti-gouvernementaux à l'aéroport de Bangkok

Thailand Militärchef Anupong Paojinda

Le commandant-en-chef de l'armée, le général Anupong Paojinda, a appelé à l'organisation d'élections législatives anticipées.

« Ce n'est pas un coup d'Etat », a affirmé le général Anupong Paojinda, « le gouvernement a encore toute l'autorité ». Suite à une réunion urgente de responsables militaires et économiques, le commandant-en-chef de l'armée a appelé le Premier ministre Somchai Wongsawat à dissoudre la chambre basse du Parlement et à convoquer de nouvelles élections pour permettre au pays de sortir de la crise profonde qu'il traverse. Le chef de l'armée a aussi exhorté les milliers de manifestants à évacuer l'aéroport international de Bangkok. Dans l'une de leurs plus grandes actions jusqu'à présent, les opposants au gouvernement bloquent depuis hier soir l'aéroport de la capitale. Des milliers de protestataires ont passé la nuit sur place, tous les vols ont été annulés et la plupart des passagers ont entre-temps été évacués.


Depuis six mois, les partisans de l'Alliance du peuple pour la démocratie organisent des manifestations pour réclamer la démission du premier ministre. Lundi déjà, des milliers de militants avaient obligé le gouvernement à reporter une session parlementaire. L'Alliance du peuple pour la démocratie considère le chef du gouvernement comme une marionnette de l'ancien premier ministre Thaksin Shinawatra. Accusé de corruption et renversé par l'armée en 2006, celui-ci vit aujourd'hui en exil.


Thailand Political Unrest

Une manifestante à l'aéroport.

Malgré les déclarations du chef de l'armée, les manifestants refusent de se disperser. Selon eux, de nouvelles élections ne règleront pas le problème. De son côté, Somchai Wongsawat, qui vient de rentrer en Thaïlande après avoir participé au sommet Asie-Pacifique de l'Apec au Pérou, a déclaré qu'il n'avait pas encore pris de décision quant à une éventuelle dissolution de la chambre basse du parlement.

  • Date 26.11.2008
  • Auteur Aude Gensbittel
  • Imprimer Imprimer cette page
  • Permalien https://p.dw.com/p/G2Ng
  • Date 26.11.2008
  • Auteur Aude Gensbittel
  • Imprimer Imprimer cette page
  • Permalien https://p.dw.com/p/G2Ng
default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !