Antje Pittelkau, la cheffe de l′Eucap Sahel Niger | Afrique | DW | 04.08.2021
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages
Publicité

Afrique

Antje Pittelkau, la cheffe de l'Eucap Sahel Niger

Depuis janvier 2021, la policière allemande dirige la mission civile de l'UE qui soutient le Niger dans la lutte contre le terrorisme. Portrait.

Antje Pittelkau

Antje Pittelkau, à la tête de l'EUCAP depuis janvier 2021

Après une mission de quatre ans en Afghanistan, Antje Pittelkau est arrivée au Niger en 2018 pour une première expérience au Sahel au sein de la mission Eucap-Sahel en tant cheffe adjointe de la mission. C'est en janvier 2021 qu'elle prendra la tête de cette mission civile de l'Union européenne qui soutient le Niger dans la lutte contre le terrorisme et la criminalité organisée.

Antje Pittelkau assume avec fierté son nouveau rôle dans un pays où les femmes se battent quotidiennement pour leur émancipation.

"C'est une occasion de montrer qu'une femme peut être forte, une policière peut être un bon exemple pour mes collègues féminins, pour mes collègues nigériennes, pour mes collègues aussi dans la mission et je constate que c'est important de montrer qu'une mission PSDC (Politique de sécurité et de défense commune, ndlr) a aussi des femmes qui peuvent être cheffe de la mission et des femmes qui ont une expertise", estime la policière allemande.

Des différences qui permettent l'échange

Antje Pittelkau est toutefois consciente des différences culturelles qui peuvent freiner la coopération mais elle met aussi en avant une mission et des objectifs communs.

"C'est tellement agréable, c'est bien de travailler avec eux, c'est aussi très intéressant même si on vient de divers horizons. On est tous des policiers et des collègues civils qui sont curieux de connaitre une autre culture et de connaitre mieux le quotidien de la vie ici", constate-t-elle.

Réunion de l'EUCAP

Une réunion organisée par l'EUCAP

Une promotion qui est une chance

Depuis son arrivée au Niger, Antje Pittelkau est au cœur de la mise en place des compagnies mobiles de contrôle des frontières (CMCF), un projet soutenu par l'Eucap Sahel qui lui tient à cœur car ce serait, selon elle, l'outil efficace pour lutter contre les trafics en tous genres.

Le directeur la surveillance du territoire de la police nationale, Abdouramane Alfarouk, voit dans la promotion d'Antje Pittelkau une chance supplémentaire pour le partenariat mis en place.

"Avec l'arrivée d'Antje Pittelkau à la tête de la mission Eucap Sahel au Niger, c'est une personnalité que nous connaissons déjà et avec qui nous avons déjà travaillé. Je dois dire que la mission Eucap Sahel est animée par des professionnels de la sécurité, des personnes qui savent de quoi elles parlent donc c'est le lieu de saluer ici le partenariat fructueux entre Eucap Sahel et la police nationale du Niger, notamment dans le cadre de la sécurisation des frontières."

Abdouramane Alfarouk

Abdouramane Alfarouk, directeur la surveillance du territoire de la police nationale

Un objectif qui sera atteint

Après les deux coups d'Etat militaires au Mali, et l'arrivée au pouvoir de certains hauts gradés formés à l'étranger, les Etats européens insistent désormais sur un meilleur encadrement de ces formations et des militaires qui en bénéficient. Antje Pittelkau relativise toutefois le risque en affirmant que la situation est différente au Niger.

"J'ai toute la confiance en ce pays et bien sûr pas seulement dans la population, j'inclus particulièrement l'Etat avec qui on travaille quotidiennement ensemble et pour cela je ne crains pas qu'on puisse perdre quelque chose et qu'à la fin qu'on n'arrive pas à un objectif. Non, ici on va atteindre le but et je crois que c'est nécessaire et très utile."

Née le 7 mai 1967 à Fribourg, dans le sud de l'Allemagne, Antje Pittelkau a fait carrière dans la police berlinoise avant de débuter une carrière internationale en 2004 qu'elle poursuit actuellement au Niger. En tant que femme, celle-ci espère un peu aider à améliorer le statut de la femme dans la société nigérienne.