Anne Frank aurait eu 90 ans | International | DW | 12.06.2019
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages
Publicité

International

Anne Frank aurait eu 90 ans

Anne Frank est morte en 1945 à l'âge de 16 ans. Cette jeune Allemande a laissé un journal intime dans lequel elle narre les persécutions antisémites. Elle est décédée en déportation dans le camp nazi de Bergen-Belsen.

Le nom d'Anne Frank est très célèbre en Allemagne. Pourtant, cette jeune fille est morte à l'âge de 16 ans, en 1945….

Si Anne Frank est toujours aussi connue, 74 ans après sa mort, c'est qu'elle a laissé un journal intime qui est encore aujourd'hui étudié dans les écoles. La jeune fille juive y retrace la montée des persécutions par les nazis et la fuite de sa famille aux Pays-Bas. Elle a été déportée au camp de concentration de Bergen-Belsen où elle est décédée.

Son histoire est restée emblématique de l'Holocauste. Ce mercredi 12 juin, Anne Frank aurait eu 90 ans. Une amie d'enfance, Hannah Goslar qui a survécu à la déportation, évoque son souvenir. 

Anne Frank (Anne Frank House/Cris Toala Olivares)

Le vrai journal d'Anne Frank

"Ton amie Anne Frank est dans le camp"
Hannah Pick-Goslar est une vieille dame aujourd'hui. Mais elle se souvient de ce jour de 1945, au camp de Bergen-Belsen, où elle a revu Anne Frank, son amie d'enfance, par hasard, au beau milieu de l'horreur. Elles avaient alors 16 ans.

"Début février quelqu'un m'a dit: 'Ton amie Anne Frank est ici, dans le camp'. Je n'en croyais pas mes oreilles. J'ai attendu cinq minutes sous la pluie. C'était dégoûtant, j'avais peur. Quand elle est arrivée, ce n'était plus la petite fille effrontée que je connaissais d'Amsterdam. C'était une jeune fille brisée."

Anne Frank House Das bewegliche Bücherregal (Anne Frank House/Cris Toala Olivares )

C'est derrière cette bibliothèque amovible que s'est cachée la famille d'Anne Frank à Amsterdam

Nées en Allemagne, réfugiées à Amsterdam

Hannah Pick-Goslar est, comme Anne Frank, née en Allemagne. Sa famille aussi a fui les persécutions antisémites, direction Amsterdam. C'est là que les deux petites filles sympathisent, dans les années 1930.

En 1940, le sort rattrape les deux familles réfugiées : les nazis occupent les Pays-Bas. Là aussi, des lois sont prises contre les juifs.

"On a dû tous porter l‘étoile jaune, on a dû quitter l'école. On n'avait plus le droit de prendre le tram, le bus, le train, ni le bateau. On n'avait même pas le droit de faire du vélo, alors qu'à Amsterdam, tout le monde faisait tout à vélo. La piscine nous était interdite. Bref, on nous interdisait tout ce qui procurait du plaisir. Quand on voulait s'asseoir sur un banc dans un parc, il y avait un écriteau : interdit aux chiens et aux juifs. Les Allemands, enfin, les SS, faisaient des listes et en novembre-décembre 1942, ils ont commencé les rafles de familles entières."

Bergen-Belsen (picture-alliance/dpa/J. Stratenschulte)

Un visiteur au mémorial de Bergen-Belsen

Déportations vers la mort 

La famille d‘Anne Frank fait courir le bruit qu'elle a pu se réfugier en Suisse. Hannah Goslar y a cru, mais en fait, les Frank se cachent à Amsterdam, où ils sont arrêtés à l'été 1944. Hannah et sa famille ont été déportées un an plus tôt. Elle est la seule survivante, avec sa petite sœur.

Après la guerre, Hannah Goslar émigre en Israël, où elle vit toujours. Depuis la guerre, elle n'a de cesse de témoigner, pour raconter aux jeunes son histoire. Et celle de son amie Anne Frank. "Parce que moi j'ai survécu, dit-elle. Mais Anne non".

 

La rédaction vous recommande

Audios et vidéos sur le sujet

Publicité
default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !