Angela Merkel - un bilan de 18 ans à la tête de la CDU | International | DW | 07.12.2018
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

International

Angela Merkel - un bilan de 18 ans à la tête de la CDU

Angela Merkel a dirigé l'Union des chrétiens démocrates pendant 18 ans. Après sa démission en tant que chef du parti, le congrès de Hambourg va élire un nouveau chef. Comment Angela Merkel a-t-elle impacté la CDU?

Écouter l'audio 02:05
Now live
02:05 min

"Elle a façonné le parti économiquement et politiquement" (Oskar Niedermaye, politologue)

La CDU au début des anées 2000 était un parti populaire modérément conservateur, à dominance masculine, un peu ennuyeux pour certains mais avec des principes clairs. A cette époque-là, la CDU était en crise après sa lourde défaite électorale contre le SPD et après un long règne du chancelier Helmut Kohl. 

C’est en plein scandale des dons du parti que la jeune est-allemande Angela Merkel a pris les rênes du parti. Elle s'est alors rapidement émancipée des barons du parti et notamment de Wolfgang Schaüble à qui, elle a ravi la place de leader de la CDU. 

Helmut Kohl a dirigé la CDU pendant 25 ans et Merkel durant un peu plus de 18 ans. Le politologue Oskar Niedermayer dit avoir été "marqué " par l'époque Merkel. "Je parle de l'époque Merkel, non seulement pour sa longévité au pouvoir, mais aussi parce qu'elle a fortement façonné le parti, surtout économiquement et politiquement, tendant à l’orienter vers la gauche," explique-t-il.

Ce dont on se souvriendra de Merkel

De nombreux changements entrepris sous Merkel auraient été difficiles à imaginer sous Helmut Kohl. Au début, celle-ci n'était pas considérée comme une grande dirigeante. Elle était souvent qualifiée d'hésitante, une personne incapable de décider. 

Malgré tout, Merkel restera dans les annales comme la chancelière qui a décidé la sortie du nucléaire. Une décision prise après la catastrophe de Fukushima en 2011.

 Après s’y être opposé, elle a aussi ouvert la voie au mariage pour tous. En tant que chef du parti, Angela Merkel a poussé la CDU vers le centre et a parfois marqué des points dans l'autre camp, sur des sujets traditionnellement défendus par les socio-démocrates du SPD ou les Verts.  

Un bon exemple est celui de la politique familiale. Mais Merkel a également gagné des électeurs sociaux-démocrates ouverts sur les questions environnementales et sociales. 

En revanche, sa politique migratoire et d'asile va profondément ébranler son parti et finira par créer une scission au sein de la CDU. Pour le politologue Werner Patzelt, lui même membre du parti chrétien démocrate, la principale erreur d’Angela Merkel a été de sous-estimer la montée de l’extrême droite. "Son succès a été assombri par le fait que Merkel ait été trop obstinée, trop déraisonnable pour reconnaître la plus grande menace qui pesait sur la CDU : la montée d'un parti à la droite de la droite, qu’est l'AFD," déplore Werner Patzelt.

Trois candidats briguent officiellement la succession d'Angela Merkel à la présidence de la CDU mais deux ont de réelles chances de l'emporter. Il s’agit d’Annegret Kramp-Karrenbauer qui fait figure de fidèle de la chancelière et Friedrich Merz, un conservateur de la vieille école. 

Audios et vidéos sur le sujet

Publicité
default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !