Angela Merkel et ″sa″ nouvelle secrétaire générale à la Une de la presse allemande | Vu d′Allemagne | DW | 20.02.2018
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages
Publicité

Vu d'Allemagne

Angela Merkel et "sa" nouvelle secrétaire générale à la Une de la presse allemande

La très probable nouvelle secrétaire générale de la CDU, présentée lundi par Angela Merkel, fait la Une des journaux allemands. Dans la presse aussi, la controverse autour des moyens de l'armée se poursuit.

L'image est marquante. Angela Merkel et Annegret Kramp-Karrenbauer sont en Une de très nombreux quotidiens. Il faut dire que c'est un peu une révolution dans la politique allemande. "La fin de l'ère Merkel peut-être", explique la Süddeutsche Zeitung. La chancelière et présidente du parti CDU depuis près de 18 ans vient "de présenter la prochaine secrétaire générale du parti CDU". L'actuelle ministre présidente de la région Sarre dans l'ouest du pays occupera un rôle de premier plan, donnant la marche à suivre au parti. 

"Enfin Merkel redonne sa vrai place au parti", écrit le journal Die Welt. Elle restera donc chancelière mais la présentation d'Annegret Kramp-Karrenbauer, souvent surnommée AKK vu la longueur de son nom, sonne bien "comme une transition pour Merkel". Alors transition avec qui ? "Avec une femme courageuse", disent en coeur les journaux, à gauche comme à droite. "Pas un clone de Merkel", dit la Tageszeitung, mais "une proche", souligne la Frankfurter Allgemeine Zeitung. 

À ceci près qu'AKK, que personne n'attendait là au passage, est "plus à droite" encore qu'Angela Merkel, souligne la Taz. "Conservatrice, opposée au mariage homosexuel, contre l'extension du droit à l'avortement, membre de l'Eglise catholique", elle devrait "faire taire ceux qui dans le parti jugeaient parfois Merkel trop laxiste sur certains points". L'avenir dira si, comme en 2000, la nouvelle secrétaire générale ouvre une nouvelle page du parti. "À l'époque, celle-ci s'appelait Angela Merkel", conclu la Taz. 

Des soldats à plat

Bundesverteidigungsministerin Ursula von der Leyen Soldaten Zelte Ausrüstung (picture-alliance/dpa/J. Lübke)

La ministre allemande en charge des armées Ursula von der Leyen avec des soldats.

Autre sujet dans la presse dont on parlait dès ce lundi sur les ondes de DW. Le manque de moyens de l'armée allemande. "Des troupes à plat", titre la Süddeutsche Zeitung. Ce lundi le ministère disait que la participation aux missions internationales de l'Otan n'était pas remise en cause. "Mais les forces peuvent à peine intervenir", assure à nouveau la Frankfurter Allgemeine Zeitung aujourd'hui. "La ministre avait bien promis des équipements il y a quatre ans déjà mais il manque des gilets pare-balles, des chars, des habits d'hiver et des tentes", liste la Süddeutsche Zeitung. "15 000 articles au total", selon le journal ! 

"Même si la ministre assure que l'Allemagne prend des responsabilités militaires internationales, du côté des troupes on ne croit plus qu'il soit possible d'augmenter les missions en Afghanistan, au Mali ou en Méditerranée", s'offusque carrément la Neue Ösnabrücker Zeitung. "Il faut rapidement remédier à ces problèmes, sinon tous les discours sur les sécurités de l'Europe et de l'Allemagne seront à jeter aux oubliettes", conclu la Frankfürter Allgemeine Zeitung.

Un oignon sans larmes 

Et puis, pour l'anecdote, on aura remarqué cet article en Une de la Süddeutsche Zeitung ce mardi ... sur l'oignon qui ne fait pas pleurer ! 30 ans de recherches, "sans modifications génétiques" selon son fabricant lié à la firme internationale Bayer, pour arriver donc à un oignon au goût classique, mais qu'on coupe sans larmes. On parle de "Sunion" en français. Il faudra attendre un peu avant de la manger en Afrique ou en Europe, c'est pour l'heure, commercialisé seulement aux Etats-Unis !  

Publicité

Écoutez-nous!

Votre nouvelle série pour prendre soin de vous

Jusqu'en octobre, vous aurez droit à des capsules santé. Il s’agit d’une mini-série composée de courts extraits audios sur des thèmes liés à la santé et à votre bien-être.  

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !