1. Aller au contenu
  2. Aller au menu principal
  3. Voir les autres sites DW
Razzia gegen Reichsbürger / Bad Lobenstein, Thüringen 7.12.22
Image : Fricke/NEWS5/AFP
TerrorismeAllemagne

Un coup d'Etat déjoué en Allemagne ?

Sandrine Blanchard | Avec agences
7 décembre 2022

La police allemande a opéré un vaste coup de filet pour démanteler le réseau d'extrême-droite Reichsbürger. Ce groupe est soupçonné d'avoir planifié des attentats.

https://p.dw.com/p/4Kb0h

En Allemagne, le ministère de la Justice a annoncé ce matin un vaste coup de filet dans les milieux d'extrême-droite. Dans onze des 16 Länder que compte le pays, les forces de l'ordre ont opéré une razzia pour démanteler un réseau appelé "Reichsbürger" et soupçonné de planifier des attentats, notamment contre le Parlement... et peut-être même un coup d'Etat.

Déploiement massif de policiers

Environ 3.000 policiers ont été mobilisés pour mener des raids à travers l'Allemagne, ce matin. 

130 sites ont été perquisitionnés. Leur cible : des extrémistes de droite du réseau Reichsbürger ("Citoyens du Reich"), un groupe soupçonné de préparer un coup d'Etat. L'opération est présentée par le gouvernement comme une "opération antiterroriste".

Interpellation de Heinrich XIII Prinz Reuß à Francfort
Heinrich XIII Prinz Reuß a été interpellé à Francfort. Il serait l'un des meneurs des ReichsbürgerImage : Boris Roessler/picture alliance/dpa

Les personnes interpellées

Parmi la vingtaine de personnes interpellées se trouveraient, selon l'hebdomadaire Der Spiegel, une juge, Birgit M.-W., ainsi qu'un ancien élu de l'AfD, parti d'extrême-droite. Les meneurs présumés du mouvement seraient un septuagénaire issu de la petite noblesse allemande et un ancien parachutiste.

Un citoyen russe est également mis en cause. L'ambassade de Russie nie tout lien avec des "groupes terroristes" allemands.

Quand l'Etat de droit riposte

La ministre allemande de l'Intérieur, Nancy Faeser, a déclaré que "les enquêtes donnent un aperçu de l'abîme que représente une menace terroriste provenant du milieu des Reichsbürger". La ministre promet que l'Etat de droit ripostera avec la plus grande fermeté.

Un membre des Reichsbürger, Joachim Widera, pose avec un passeport du
Un membre des Reichsbürger, Joachim Widera, pose avec un passeport du "Reich allemand". Le groupe est nostalgique de l'époque nazie.Image : Picture-Alliance/dpa/P. Seeger

L'idéologie des "Reichsbürger"

Le groupe de droite radical "Reichsbürger" n'est pas un inconnu en Allemagne. Il est d'ailleurs surveillé par les services de renseignement : plusieurs de ses membres rejettent la Constitution allemande et l'autorité de l'Etat en place. Ils refusent par exemple de payer leurs impôts.

Ultranationaliste et xénophobe, partisan du complot, le mouvement affirme que l'Allemagne serait, depuis 1945, sous occupation étrangère et que ses véritables frontières seraient celles de 1937, du temps des nazis.