1. Aller au contenu
  2. Aller au menu principal
  3. Voir les autres sites DW

Agir pour vaincre la polio

Carole Assignon
24 octobre 2022

D'abord il y a les symptômes de type grippal (fièvre, fatigue, céphalées) qui peuvent s’accompagner de vomissements, d'une raideur de la nuque et de douleurs dans les membres. Et puis survient la paralysie voire la mort dans certains cas. Vous l'aurez compris, il est question de la poliomyélite.

https://p.dw.com/p/4IbSB

En Août 2020 l’Organisation mondiale de la santé (OMS)  avait annoncé l'éradication du poliovirus sauvage (PVS), l’agent pathogène responsable dela poliomyélite, en Afrique. Mais le Malawi et le Mozambique ont  détecté cette année des cas de polio sauvage importés sur leur territoire.

Même si la maladie reste sous étroite surveillance, les formes non sauvages du virus, poliovirus dérivé d'une souche vaccinale contre la poliomyélite, continuent par ailleurs de se transmettre en Afrique et en Asie. 

Le virus de la polio se transmet par les selles d'une personne infectée qui contamine ensuite de l'eau ou de la nourriture. Il passe donc d'une personne à une autre principalement par la voie fécale-orale ou via de l’eau ou des aliments contaminés. 
Une fois dans l'organisme, il se multiplie dans l'intestin puis envahit le système nerveux et peut causer la paralysie. Pour l'heure il n'existe pas de traitement contre la polio mais la vaccination empêche l'infection donc la transmission.

Et c'est justement sur la vaccination que misent les services de santé pour parvenir à un monde sans polio. Car si elle touche le plus souvent les enfants de moins de cinq ans, toute personne non vaccinée peut aussi contracter la polio.
 Le plan d'éradication de la poliomyélite a recueilli récemment des promesses de dons de 2,6 milliards de dollars, soit un peu plus de la moitié de ce qui est jugé nécessaire pour atteindre l'objectif zéro polio sur la planète.
      Cet argent, qui doit aider à financer l'Initiative mondiale pour l'éradication de la poliomyélite (IMEP) sur la période 2020-2026, contribuera à vacciner 370 millions d'enfants sur les 5 prochaines années et à continuer d'assurer un réseau de surveillance de la maladie dans 50 pays, selon l'OMS.
Eradiquer la polio, c'est dans cette dynamique que se trouve également la RDC qui fait régulièrement face à des vagues épidémiques. On en parlera avec le Dr Kpandja Djawe, coordonnateur des partenaires GPEI Global Polio Eradication Initiative basé à Kinshasa en RDC.

Après la RDC, on se rendra en Côte d'Ivoire où plusieurs stratégies sont mises en place pour lutter contre la polio. Et selon les autorités sanitaires, le résultat est plutôt satisfaisant. Le reportage à suivre de notre correspondant sur place  Julien Adayé.