Guerre en Ukraine : des répercussions sur les ONG en Afrique | Afrique | DW | 11.03.2022
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages
Publicité

Afrique

Guerre en Ukraine : des répercussions sur les ONG en Afrique

Plusieurs organisations humanitaires redoutent que la guerre en Ukraine capte une grande partie de l’aide humanitaire destinée à l’Afrique.

Des réfugiés maliens dans un camp à Dori, au nord-est du Burkina faso

Des réfugiés maliens dans un camp à Dori, au nord-est du Burkina faso

Ces organisations justifient leurs craintes par le fait que certains donateurs ont déjà annoncé que 70 % de leur aide destinée aux personnes vulnérables au Sahel sera coupée. 

Les signataires du communiqué, à savoir l'Agence norvégienne pour les réfugiés (NRC), Action contre la faim, Médecins du Monde et Oxfam s'inquiètent de la situation déjà difficile pour les déplacés internes au Burkina Faso.

Des burkinabés dans une mine de granite à Ouagadougou

Des burkinabés dans une mine de granite à Ouagadougou

"Aujourd'hui, on a plus de 160.000 nouveaux déplacés internes. Ce qui monte le total à plus de 1,7 million de personnes déplacées internes depuis le début de la crise. Les effets seront dévastateurs, notamment dans le domaine de la santé, de l'insécurité alimentaire, de l'éducation, mais aussi sur les violences basées sur le genre, avec plus de la moitié des femmes qui sont déplacées internes. Aujourd'hui, vu l'ampleur de la crise, on a peur que les fonds vers l'Ukraine détournent la lumière sur le Sahel", s'alarme Safia Torche, coordinatrice générale de Médecins du monde au Burkina Faso.

Cours du blé

Des inquiétudes que partage aussi Serge Michel Kodom. Médecin spécialisé en maladies infectieuses à Lomé, au Togo, il est aussi le président et fondateur de l'Association internationale des médecins pour la promotion de l’éducation et de la santé (Aimes-Afrique).

"Cette inquiétude liée à la guerre va compromettre aussi sérieusement les conditions de vie déjà précaires des populations vulnérables qui bénéficient du soutien de nos organisations.

Écouter l'audio 02:14

Les explications de Eric Topona

Et je pense que nous devons revoir la stratégie de communication pour que cette aide ne soit pas complètement touchée par la guerre en Ukraine."

Safia Torche se dit également préoccupée par les autres conséquences de la guerre en Ukraine : l'augmentation du cours du blé

En effet, les prix des produits fabriqués à partir de cette matière première augmentent, tel le pain et les autres denrées de première nécessité. Et les premières victimes sont les populations vulnérables, comme les déplacés internes, conclut la coordinatrice de Médecins du monde.