Afghanistan : les talibans confortent leurs avancées | International | DW | 10.08.2021
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages
Publicité

International

Afghanistan : les talibans confortent leurs avancées

De nouvelles villes tombent aux mains des talibans. Des civils fuient devant l’avancée apparemment inéluctable des talibans alors que Washington a dépêché une émissaire à Doha pour un dialogue.

Les talibans se sont emparés mardi d'une nouvelle capitale provinciale, Farah, dans l'ouest.

Les talibans se sont emparés mardi d'une nouvelle capitale provinciale, Farah, dans l'ouest.

Après avoir conquis dimanche en quelques heures Kunduz, la grande ville du nord-est, ainsi que Taloqan et Sar-e-Pul, les talibans ont ajouté lundi Aibak, capitale de la province de Samangan, à cette liste.

Les talibans, qui avancent depuis quelques jours à un rythme effréné, contrôlent désormais cinq des neuf capitales provinciales du nord, soit six sur 34 au total dans tout le pays. Des combats sont en cours dans les quatre autres, notamment autour de Mazar-i-Sharif.

Les talibans, qui avancent à un rythme effréné, contrôlent désormais sept des 34 capitales provinciales afghanes.

Les talibans, qui avancent à un rythme effréné, contrôlent désormais sept des 34 capitales provinciales afghanes.

Et si Mazar-i-Sharif, une cité historique et carrefour commercial, venait à tomber à son tour, le gouvernement n'aurait plus aucun contrôle sur le nord du pays, une région pourtant traditionnellement opposée aux talibans.

C’est la raison pour laquelle des organisations de défense des droits humains et des humanitaires craignent des crimes graves. L’Unicef dénonce de son côté des violences contre les enfants dans l’offensive taliban. 

Alors que les combats font rage dans le nord, la capitale qatarie Doha accueille ce mardi (10.08.2021) une réunion internationale, avec des représentants du pays hôte, des Etats-Unis, de Chine, du Royaume-Uni, de l'Ouzbékistan, du Pakistan, des Nations unies et de l'Union européenne.

L'accord de paix et le retrait des alliés

L’un des objectifs est la cessation des hostilités et la mise en œuvre de l'accord de paix conclu en février 2020. Dans le cadre de cet accord conclu entre les insurgés et Washington, il a été décidé du départ total des troupes étrangères d'Afghanistan. Ce retrait doit être achevé d'ici le 31 août.

Au moins 183 civils ont été tués et 1.181 blessés, dont des enfants, en un mois dans les villes de Lashkar Gah, Kandahar, Hérat (ouest) et Kunduz, a indiqué mardi l'ONU.

Au moins 183 civils ont été tués et 1.181 blessés, dont des enfants, en un mois dans les villes de Lashkar Gah, Kandahar, Hérat (ouest) et Kunduz, a indiqué mardi l'ONU.

Mais les discussions sont au point mort et les talibans ont lancé une offensive en mai, quand a débuté ce retrait final. 

La Haute-Commissaire de l'Onu aux droits de l'homme, Michelle Bachelet, a appelé les différentes parties à cesser les combats, demandant en particulier aux talibans de mettre un terme aux opérations militaires dans les villes.

“La situation déjà atroce pour tant d'Afghans ne fera qu'empirer", a déclaré Michelle Bachelet dans un communiqué.

Les violences ont poussé des dizaines de milliers de civils à fuir leur foyer dans tout le pays ces dernières semaines. Les talibans sont accusés de nombreuses atrocités dans les endroits tout juste passés sous leur contrôle.