Présidentielle cruciale en Gambie | Afrique | DW | 03.12.2021
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages
Publicité

Afrique

Présidentielle cruciale en Gambie

Les électeurs gambiens sont appelés aux urnes ce samedi. Une élection à l'issue ouverte et qui est vue comme un test démocratique essentiel.

Au lieu de déposer un bulletin de vote, les Gambiens glissent une bille dans un des bidons aux couleurs de chaque candidat

Au lieu de déposer un bulletin de vote, les Gambiens glissent une bille dans un des bidons aux couleurs de chaque candidat

Cinq ans après le départ forcé de Yahya Jammeh, l'issue de cette présidentielle est incertaine. A Banjul, la capitale, lors d'un meeting organisé récemment par le Parti national des peuples d'Adama Barrow, des fans inconditionnels du président sortant ont fait l'éloge de leur candidat :

"Je constate qu'au cours des cinq dernières années, la démocratie s'est installée dans notre pays. Les gens peuvent parler librement",dit Souleymane Mane. "Adama Barrow aime beaucoup les gens. Il donne des chances. Nous voulons être avec lui pour la vie", estime pour sa part Binta Fey. 

Adama Barrow a notamment fait campagne sur les libertés civiles rendues aux Gambiens

Adama Barrow a notamment fait campagne sur les libertés civiles rendues aux Gambiens

Promesses non tenues 

Mais il y a aussi des voix plus critiques : des voix qui disent qu'Adama Barrow a manqué à tous ses engagements, à commencer par sa promesse initiale : en 2017, en arrivant au pouvoir, il avait dit qu'il ne resterait que trois ans. Et voilà que finalement, il se représente.

Tout au long de la campagne, il a vanté ses réformes politiques et ses acquis en matière de développement.

Mais Essa Njie, universitaire et chercheur gambien nuance, lui, le bilan du président"Il avait promis des réformes institutionnelles et juridiques. Elles n'ont pas ou peu été réalisées. Demain, nous votons malheureusement sans avoir de nouvelle Constitution, sans nouvelle loi électorale, sans réforme sérieuse de la sécurité dans ce pays et sans réforme de la fonction publique."

Les analystes prédisent un tête à tête entre l'ancien vice-président Ousainou Darboe et le président sortant Adama Barrow

Les analystes prédisent un tête à tête entre l'ancien vice-président Ousainou Darboe et le président sortant Adama Barrow

Outre le président sortant, cinq autres candidats sont en lice - tous des hommes – alors que plus de la moitié - 57% - des électeurs sont ... des femmes.

Lire aussi → L'emprise du Sénégal sur la Gambie

Tête à tête

Les analystes prédisent un tête-à-tête entre Adama Barrow, 56 ans, et son principal concurrent, Ousainou Darboe, 73 ans, qui porte les couleurs du Parti démocratique unifié, l'UDP. Ce dernier promet de relancer l'économie nationale et de rendre justice à tous ceux qui ont souffert sous le régime de l'ancien président Yahya Jammeh.

L'ancien président Yayha Jammeh reste populaire dans le pays, en particulier dans sa région natale de Foni

L'ancien président Yayha Jammeh reste populaire dans le pays, en particulier dans sa région natale de Foni

Chômage, en particulier chez les jeunes, système de santé et d'éducation défaillants, infrastructures inexistantes ou en mauvaise état ... les chantiers seront nombreux pour le futur chef de l'Etat. Et puis il lui faudra aussi gérer Yahya Jammeh qui, même exilé en Guinée Equatoriale, reste encore une figure influente de la politique gambienne. Parmi les enjeux de l'élection de demain, il y a d'ailleurs aussi son avenir judiciaire.

A noter qu'en Gambie, l'élection présidentielle n'est qu'à un seul tour : celui qui remporte le plus de voix est déclaré vainqueur. Les premiers résultats de l'élection pourraient être connus dès dimanche.

Les Gambiens élisent un nouveau président, un test pour la démocratie

La rédaction vous recommande