Élisez, Élysée... | Vu d′Allemagne | DW | 02.05.2012
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Vu d'Allemagne

Élisez, Élysée...

La presse allemande d'aujourd'hui s'intéresse à la Grèce, avant les élections législatives, et à la France, avant le deuxième tour de l'élection présidentielle, deux scrutins cruciaux aussi pour l'Europe.

La Grèce est à la veille d'élections cruciales pour son avenir

La Grèce est à la veille d'élections cruciales pour son avenir

La Grèce affronte le 6 mai prochain un scrutin décisif, estime la Frankfurter Allgemeine Zeitung. La mission première des Grecs est de retrouver la croissance. Le pays dispose d'un potentiel suffisant et n'a pas besoin de jouer les mendiants de l'Europe. Le moteur essentiel à la relance économique devrait être le tourisme. De nombreux Grecs croient malheureusement que ce secteur fonctionne tout seul, une erreur stratégique qui peut faire perdre beaucoup d'atouts en matière de reprise économique.

Griechenland Illegale Einwanderer in Internierungslager in Kyprinos

L'UE confie à Athènes la lutte contre l'immigration clandestine

Si la Grèce n'a pas d'argent, elle paye pourtant avec les réfugiés, analyse la Süddeutsche Zeitung. Elle rembourse l'aide financière européenne en assurant la sécurité des frontières extérieures. Les Grecs n'ont pas eu le choix, d'une part à cause des traités européens, mais aussi en raison des rapports de force au sein de l'Europe. La politique européenne vis-à-vis des réfugiés obéit au principe de transmettre les problèmes aux autres au lieu de les résoudre soi-même. L'Europe protège les frontières, pas les réfugiés.

Second pays à vivre un vote crucial dimanche prochain : la France. À ce propos, le candidat Nicolas Sarkozy est bien mal parti pour le second tour de la présidentielle. Ce qui fait dire à die tageszeitung : en tentant d'instrumentaliser hier le 1er mai pour sa campagne électorale, monsieur Sarkozy tente de rallier les sympathisants du Front National autour de sa bannière en jouant sur les thèmes du travail, de la famille et de la patrie. C'était la devise du régime collaborationniste fasciste du maréchal Pétain, rappelons-le. Est-ce un simple hasard ou la méconnaissance de l'histoire de son propre pays ?

Nicolas veut séduire l'extrême-droite pour l'emporter dimanche

Nicolas veut séduire l'extrême-droite pour l'emporter dimanche

Ce deuxième tour de scrutin en France est également crucial pour l'avenir de l'Europe, déclare la Frankfurter Rundschau. Depuis la naissance de la monnaie unique, c'est la première fois qu'une campagne électorale prend une telle dimension europénne. Pour la première fois, des élections nationales, à Paris comme à Athènes, concernent directement les citoyens des autres pays européens parce que leurs résultats auront des répercussions sur la crise de l'Euro. Et le quotidien de Francfort de s'interroger en guise de conclusion : voit-on là naître cette fameuse « opinion publique européenne » dont on critique l'absence depuis si longtemps dans le débat politique ?

Auteur : Christophe Lascombes
Édition : Konstanze von Kotze

Publicité
default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !