1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Afrique

RDC: La victoire contre le M23 mais pas la vengeance !

La RDC célèbre la victoire de l'armée contre les rebelles du M23. Des fêtes ont lieu dans tout le pays. Dans le même temps, des voix s'élèvent contre les tentations de vengeance à l'égard des ex- rebelles du M23.

L'euphorie qui a suivi la victoire des forces armées congolaises n'est pas retombée. Les populations continuent de jubiler mais les autorités régionales se veulent prudentes. Le gouverneur du Nord-Kivu, Julien Paluku, a demandé aux populations de s'abstenir de tout réglement de compte vis-à-vis des ex-combattants du M23 :

"Je voudrais demander à la la population de festoyer cette victoire dans le calme, il n'y a pas de vengeance. Le grand travail qui reste à faire est un travail de construction d'une paix durable, un travail de réconciliation car cette guerre a créé des fissures au sein des communautés".

Cet appel intervient au moment où de nombreux habitants des zones jadis sous contrôle de la rebellion du M23, déclarent haut et fort qu'ils vont se venger contre des rebelles du M23 qu'ils accusent de les avoir fait souffrir.
En outre le gouverneur Julien Paluku appelle le Rwanda et l'Ouganda à extrader les rebelles réfugiés sur leur territoire, en application de l'accord-cadre d'Addis-Abeba:

"Vianney Kazarama, Laurent Nkunda, Sultani Makenga, tous ces gens-là sont au Rwanda, je crois qu'il faut un travail politique entre la RDC, l'Ouganda et le Rwanda. Le travail diplomatique doit commencer pour que ces personnes soient catégorisées et traduites devant la justice et c'est tout le travail des envoyé spéciaux".

L'Allemand Martin Kobler, envoyé spécial de l'ONU en RDC, invite les deux parties à déposer les armes

L'Allemand Martin Kobler, envoyé spécial de l'ONU en RDC, invite les deux parties à déposer les armes

De son côté l'envoyé spécial du Secrétaire général de l'ONU en RDC, l'Allemand Martin Kobler, enjoint aux autres groupes armés congolais ou étrangers de déposer les armes.
Pour lui, après la victoire des FARDC soutenues par la Brigade d'intervention des Nations Unies sur le M23, les canons vont maintenant s'orienter vers les groupes armés qui ne déposeront pas volontairement les armes.

Martin Kobler a fait cette déclaration juste à son retour à Kinshasa après un séjour à Pretoria en Afrique du Sud où il prenait part à la réunion de la SADC et la CIRGL ,sur le suivi de l'accord cadre d'Addis-Abeba.
Aux dernières nouvelles certains éléments du M23 qui se cachaient encore en brousse, après leur défaite, se seraient rendus à l'armée congolaise.
Le porte-parole des FARDC au Nord-Kivu, le lieutenant colonel Olivier Amuli, qui a livré cette information, dit encourager d'autres éléments du M23 encore en cachette à se rendre car assure-t-il, ils ne seront pas inquiétés.

La rédaction vous recommande

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !