William Ruto appelle les Kenyans à se retrousser les manches | Afrique | DW | 17.08.2022
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages
Publicité

Afrique

William Ruto appelle les Kenyans à se retrousser les manches

Après l'annonce de sa victoire à la présidentielle, William Ruto appelle les Kenyans à vaquer à leurs occupations. Cet appel fait suite à des contestations des résultats par l'opposition.

William Ruto lors de la campagne présidentielle 2022

William Ruto lors de la campagne présidentielle 2022

Crédité à 50,49% des voix,  William Ruto se veut rassembleur. Il assure qu'il n'y aura aucune exclusion et a exhorté les responsables administratifs à s'atteler sans tarder à leurs postes respectifs au service de tous les Kenyans: "les Kenyans veulent maintenant que nous respections les engagements que nous avons pris envers eux", a fait savoir le président élu William Ruto.

Les dirigeants appelés à servir de modèles

Le nouvel homme fort du Kenya s'est dans son discours adressé aux responsables administratifs en particulier. Et pour William Ruto, il est temps de se rendre disponibles aux peuples sans tarder : "Je veux dire à cette équipe que nous n'avons pas de temps à perdre."

En effet, avec comme slogan Kazi ni Kazi (le travail est sans égal), United Democratic Alliance le parti de William Ruto a également remporté 25% des voix dans les 39 comtés. Avec de tels résultats, le deuxième tour est de justesse évité, car la constitution exige 50% plus une voix pour la présidentielle et 25% des voix dans les 24 comptés. 

La loi est claire en cas des contestations  

La Constitution kenyane indique que la partie plaignante, le camp Raila Odinga  , a sept jours pour déposer un recours à la Cour suprême à compter de l'annonce des résultats, c'est à dire lundi dernier. La Cour suprême disposerait de deux semaines pour rendre sa décision. Dans le cas contraire, c'est à dire en cas de non-respect de la procédure, William Ruto prendra ses fonctions deux semaines après.