Une nouvelle chance pour la paix ? | Vu d′Allemagne | DW | 02.09.2010
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Vu d'Allemagne

Une nouvelle chance pour la paix ?

A la Une des journaux : la reprise des pourparlers directs entre Israéliens et Palestiniens à Washington. La plupart des éditorialistes sont plutôt sceptiques quant aux chances de succès de ces négociations.

default

Rencontre au sommet sous l'égide des Etats-Unis

Il est grand temps que les Israéliens et les Palestiniens reprennent le dialogue, estime la Frankfurter Allgemeine Zeitung. Mais il n'y a aucune garantie que les négociations directes qui commencent à Washington soient couronnées de succès. Les parties en conflit tentent depuis 17 ans de faire la paix. Le président américain Barack Obama veut y parvenir en l'espace d'un an. Peu sont ceux au Proche-Orient qui partagent la même ambition.

Israelische Siedler übernehmen Haus in Ostjerusalem

De plus en plus de colons juifs s'intallent dans les quartiers arabes de Jérusalem-Est

La Süddeutsche Zeitung publie une caricature sur laquelle on peut voir le président de l'Autorité Palestinienne Mahmoud Abbas et le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu assis à une grande table. Au milieu, Barack Obama s'apprête à servir le repas, il a devant lui un plat sur lequel est inscrit le mot « paix ». Mais ses deux hôtes se tournent le dos et murmurent chacun de son côté : « Je ne mange pas de ce pain là ! » Commentaire du journal : de leur point de vue étroit, Mahmoud Abbas et Benjamin Netanyahu semblent toujours croire qu'ils peuvent se permettre un échec.

Il y a déjà eu des victimes avant même que les négociations commencent, rappelle la Tageszeitung, faisant allusion à l'attentat de mardi soir en Cisjordanie, qui a coûté la vie à quatre colons israéliens. Il est clair que les conditions nécessaires au dialogue ne sont pas réunies, poursuit le quotidien : le Premier ministre israélien n'est visiblement pas prêt à stopper l'expansion des colonies et les Palestiniens sont divisés. Dans le meilleur des cas, une paix partielle serait possible, qui écarterait dans un premier temps la bande de Gaza. Une option que les Palestiniens ont toujours rejetée. Au vu des conditions actuelles, ceux qui soulèvent des espoirs doivent se préparer à une grande déception.

Israel Palästina Gaza Grenze

La bande de Gaza est controlée par le mouvement radical Hamas

Seul le journal die Welt se montre plus optimiste : certaines choses ont changé. Sous Yasser Arafat dans les années 1990, quand un attentat avait lieu, il fallait longtemps faire pression sur l'Autorité palestinienne pour qu'elle agisse contre les terroristes. Cette fois-ci, elle a réagi de façon déterminée en arrêtant de nombreux extrémistes du Hamas. Du côté israélien, on entend aussi un autre discours : le ministre de la Défense Ehud Barak a proposé aux Palestiniens une partie de Jérusalem. Une position que ne partage pas le Premier ministre. Pourtant, la proposition surprenante d'Ehud Barak fait espérer que ces négociations apportent davantage de progrès que les précédentes.

Auteur : Aude Gensbittel
Edition : Fréjus Quenum

Publicité
default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !