Une feuille de route pour la Somalie | Afrique | DW | 05.09.2011
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Afrique

Une feuille de route pour la Somalie

Moins d'un mois après le retrait des insurgés islamistes shebab de Mogadiscio, une conférence sous l'égide des Nations unies se tient dans la capitale somalienne pour discuter de l'avenir du gouvernement de transition.

default

Des milices shebab photographiées en décembre 2008 à Mogadiscio

La guerre civile sévit en Somalie depuis le départ du président Siad Barre, il y a vingt ans. Le gouvernement de transition (mis en place en 2004) s'est avéré incapable de réconcilier un pays divisé en clans, avec notamment les milices shebab qui contrôlent encore largement le sud et le centre du pays. Le gouvernement avait crié victoire lors de leur retrait de la capitale Mogadiscio, le 6 août dernier. Mais on ne peut en fait parler de victoire sur les islamistes.

La communauté internationale perd patience

De là, cette conférence sous l'égide de l'ONU. L'objectif est de mettre en place une feuille de route en vue de la formation d'un nouveau gouvernement somalien, qui intègre beaucoup plus les différentes communautés. « Le temps du changement est venu », a souligné le représentant spécial de l'ONU pour la Somalie, Augustine Mahiga :

Somalia Dürre Hungersnot Flüchtlingslager in Mogadischu Mann mit totem Kind

La Somalie est le pays le plus touché par la sécheresse qui dévaste la Corne de l'Afrique

« Le Conseil de sécurité de l'ONU n'a laissé aucun doute sur le fait que son soutien futur à la Somalie est étroitement lié à la mise en place de cette feuille de route. »

Une feuille de route qui prévoit une amélioration de la situation sécuritaire, la réconciliation des parties en présence, l'organisation d'élections pour l'été 2012 et une bonne gouvernance.

Les shebab ne sont pas représentés

La structure même de cette conférence de l'ONU pose problème : ni le Somaliland, région qui s'est autoproclamée indépendante en 1991 (et qui est d'ailleurs l'une des plus stables de la région), ni les shebab ne sont représentés.

Par ailleurs, la situation sécuritaire reste toujours très précaire dans le pays. Une vingtaine de personnes ont été tuées ces derniers jours dans des affrontements à la frontière entre la Somalie et le Puntland, une autre région autonome.

L'instabilité du pays est bien sûr aggravée par les conséquences humanitaires de la sécheresse qui dévaste en ce moment la Corne de l'Afrique.

Auteur : Carine Debrabandère, afp, dpa
Edition : Marie-Ange Pioerron

La rédaction vous recommande

Publicité
default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !