Une ancienne star du foot centrafricain œuvre pour la paix à Bangui | Afrique | DW | 20.01.2020
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Afrique

Une ancienne star du foot centrafricain œuvre pour la paix à Bangui

Ibrahim Bouari a fondé une association qui soutient le dialogue entre chrétiens et musulmans dans le quartier le plus violent de la capitale centrafricaine.

Voir la vidéo 03:18

Le quartier PK5, dans le 3e arrondissement de Bangui, est situé en plein centre de la capitale centrafricaine.

Ce quartier commerçant est en proie à des violences sporadiques depuis 2014. C'est ici que s'étaient réfugiés de nombreux musulmans de Bangui après les affrontements entre rebelles de la Séléka et groupes anti-balaka qui avaient fait rage dans la capitale après la chute du président François Bozizé en 2013.

Depuis la chute de la rébellion Seleka en 2013, ses ruelles sont contrôlés par des groupes d’autodéfense autoproclamés qui dictent leurs lois et rançonne la population.

Ibrahim Bouari, ancien international centrafricain de football, est un natif du quartier PK5. 

Alors que nombreux habitants de ce secteur ont préféré fuir les violences communautaires, Ibrahim Bouari a choisi de rester.

Le PK5 étant devenue l’unique enclave musulmane de la capitale, il fallait réconcilier d’urgence les populations qui vivaient dans la terreur, prises au piège des groupes armés.

Ainsi est née l’association Les frères centrafricains, où chrétiens et musulmans travaillent pour ramener la cohésion sociale dans ce quartier. 

Désormais, les écoles rouvrent et les gens réapprennent à se parler sans crainte. Ibrahim Bouari a été l’un des principaux artisans de ce changement.

Sur le plan sécuritaire enfin, la situation s'améliore puisque la police centrafricaine a recommencé à patrouiller au sein du quartier PK5 de Bangui.