Un vent nouveau sur l′Afrique centrale ? | Afrique | DW | 26.07.2012
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Afrique

Un vent nouveau sur l'Afrique centrale ?

Les chefs des six Etats de la Communauté économique des Etats de l'Afrique centrale ont désigné un nouveau patron à la tête de la commission de l'organisation. Par ailleurs Ali Bongo est le nouveau président en exercice.

Ali Bongo Ondimba incarne la nouvelle génération à la tête de la CEMAC

Ali Bongo Ondimba incarne la nouvelle génération à la tête de la CEMAC

C'est à huis clos que les chefs d'Etat de la CEMAC réunis à Brazzaville ont décidé de changer le président de la commission de l'organisation. Le Camerounais Antoine Louis Ntsimi qui occupait ce poste depuis 2007 est remplacé par un ressortissant congolais. On attend le décret qui doit officialiser sa nomination mais des indiscrétions font déjà circuler le nom de Pierre Moussa, actuellement ministre d'Etat, chargé du plan, de l'économie, de l'aménagement du territoire et de l'intégration au sein du gouvernement de la République du Congo. Il aura la délicate tâche de réparer l'image de l'organisation écorchée par de nombreuses affaires de corruption qui ont marqué le mandat de son prédécesseur camerounais.

Autre décision qui fait souffler un vent nouveau sur la CEMAC, le gabonais Ali Bongo prend la présidence en exercice de l'organisation, remplaçant le congolais Denis Sassou Nguesso. Quant au mandat du nouveau président de la commission de la CEMAC, il est de cinq ans non renouvelable.

Écouter l'audio 01:55
Now live
01:55 min

Fin du 11ème sommet de la CEMAC

Audios et vidéos sur le sujet

Publicité
default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !