Un type comme lui, mérite-t-il la prison à vie? | Vu d′Allemagne | DW | 25.11.2008
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Vu d'Allemagne

Un type comme lui, mérite-t-il la prison à vie?

A la Une des quotidiens allemands aujourd'hui: la remise en liberté de Christian Klar, ancien terroriste de la Fraction Armée Rouge et la rencontre entre Nicolas Sarkozy et Angela Merkel.

default

Christian Klar. Aujourd'hui âgé de 56 ans, il sera libre le 3 janvier prochain

«Un type comme lui mérite la prison à vie», cette pensée-là n'est étrangère à personne selon la Frankfurter Rundschau. Mais la plupart des citoyens, s'ils réfléchissent un tant soit peu, verront, dans quelque temps, la remise en liberté conditionnelle de Christian Klar d'un autre oeil, assure le quotidien. Et ils seront heureux de savoir qu'ils vivent dans un État qui s'en tient au droit justement lorsque c'est le plus difficile.

Deutschland Terror RAF Christian Klar Gefängnis JVA Bruchsal

C'est derrière ces murs que Christian Klar a passé les 26 dernières années. Motif: 9 assassinats et 11 tentatives d'assassinats


Même avis pour la Süddeutsche Zeitung. L'État, cet État que l'ancien terroriste haïssait, qu'il qualifiait de "système de cochons", s'est montré clément, note le quotidien avec satisfaction. Et si Christian Klar ne s'est jamais repenti, la loi est ainsi faite que même un grand criminel, lorsqu'il a purgé une peine suffisante - 26 ans - et qu'il n'est plus considéré comme dangereux - il a commis neuf assassinats - , a une chance de finir sa vie libre. Cela s'appelle la dignité humaine. Alors, bien sûr, nombreux sont ceux qui ne comprennent pas la décision de la justice, ajoute le journal: la société porte intrinsèquement une soif de punition qui va bien au-delà du droit et de la loi.

RAF Bild von Hanns-Martin Schleyer

Hanns-Martin Schleyer, le patron des patrons allemands assassiné par la RAF en 1977


En tant que témoin, pense au contraire die Welt, on ne peut que s'arracher les cheveux face à l'entêtement de cet homme sans pitié qui va donc bientôt recouvrir la liberté, sans s'être repenti. Et en attendant, les victimes de la RAF ne savent toujours pas toute la vérité sur le meurtre de leur proche. Et tant qu'ils ne sauront pas, il ne pourront vivre en paix. C'est de la torture en continu, écrit pour sa part la Westdeutsche Allgemeine Zeitung. Ce à quoi die Tageszeitung rétorque: quelle est donc la valeur d'une excuse que l'on arrache par la force à un prisonnier ?

BdT Merkel Sarkozy

Quand l'un avance, l'autre recule


La Frankfurter Allgemeine Zeitung, elle, revient sur la rencontre entre le président français Nicolas Sarkozy et la chancelière allemande hier, à Paris autour de la crise financière. La première économie de l'Union européenne doit mettre la main à la poche dit Sarkozy sauf que l'Allemagne freine des quatre fers. Pour le journal, c'est notamment parce que les personnalités des deux dirigeants sont tellement différentes qu'il manque un terrain d'entente et donc de confiance entre eux. En temps normal, cette dichotomie peut se révéler être une bonne combinaison politique. Mais en temps de crise, le gouvernement allemand passe pour être à court d'idée ou quand il en a, ce n'est que pour protéger ses intérêts. Un Berlin un peu plus ouvert et un peu plus offensif ne serait pas un mal, conclut le quotidien.

  • Date 25.11.2008
  • Auteur Konstanze von Kotze
  • Imprimer Imprimer cette page
  • Permalien https://p.dw.com/p/G1iq
  • Date 25.11.2008
  • Auteur Konstanze von Kotze
  • Imprimer Imprimer cette page
  • Permalien https://p.dw.com/p/G1iq
Publicité
default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !