Un plan de relance à 130 milliards d′euros en Allemagne | Allemagne | DW | 04.06.2020
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages
Publicité

Allemagne

Un plan de relance à 130 milliards d'euros en Allemagne

Le gouvernement fédéral a finalement présenté ses mesures de soutien à l'économie dans la nuit de mercredi à jeudi. Baisse de TVA, aide financière pour les parents, la DW fait le point.

Angela Merkel a présenté un plan à 130 milliards d'euros

Angela Merkel a présenté un plan à 130 milliards d'euros

Le gouvernement fédéral allemand a donc présenté, dans la nuit de mercredi à jeudi (04.06.2020) un plan de soutien et de relance de l'économie allemande. Plan pour faire face aux conséquences de la pandémie de Covid-19. 130 milliards d'euros vont être mobilisés sur le reste de l'année 2020 et en 2021. Un plan de relance négocié par les trois partis de la grande coalition au pouvoir à Berlin, après de longues discussions.

Que contient le plan ? 

Industrie, santé, consommation, nouvelles technologie, culture... Le plan présenté à Berlin doit concerner tous les Allemands. Avec une première mesure symbolique et financière annoncée dans la nuit par Angela Merkel en personne. "Afin de stimuler l'économie en général, nous réduirons la TVA, la taxe sur la consommation, pendant six mois, c'est-à-dire du 1er juillet au 31 décembre, de 19 à 16 %. Et pour le taux réduit, de 7 à 5 % pour la même période", a-t-elle expliqué. 

Les Allemands devraient donc dépenser moins, pour manger ou pour tout autre achat du quotidien. L'idée est qu'ils consomment plus du coup, et que ça aide les entreprises et la croissance. Le prix de l'électricité devrait aussi baisser pour tous. 

Prime pour les voitures propres seulement

Des mesures qui sont le fruit de négociations et de compromis. Ce qui a coincé, ce sont par exemple les discussions quant à des primes pour des achats de véhicules neufs. Finalement, les conservateurs de la CDU, de la CSU et les socio-démocrates du SPD se sont mis d'accord sur des primes augmentées pour les véhicules dits "propres" seulement. Les impôts des particuliers sur les voitures les plus polluantes augmenteront. 

La grande coalition au pouvoir à Berlin a finalement renoncé à une prime à l'achat pour tous les véhicules

La grande coalition au pouvoir à Berlin a finalement renoncé à une prime à l'achat pour tous les véhicules

Une "prime" pour les parents

25 milliards seront aussi débloqués d'ici fin 2021 pour aider les indépendants. Des primes seront mises en place pour les entreprises qui ouvrent des places de formation. Des mesures économiques saluées ce matin chez nos confrères de Deutchland Funkpar le président de l'Institut allemand de recherche économique (Ifo). "Je pense que c'est bien ainsi, qu'il est préférable de stimuler la consommation, de le faire très largement, comme maintenant avec la réduction de la TVA", estime Clemens Fuest. "Je pense que c'est mieux que de s'être concentré spécifiquement sur l'industrie automobile. (...) Ce plan est bien pensé, équilibré et raisonnable." 

Ce plan prévoit aussi une aide de 300 euros par enfant pour les familles. Une mesure saluée, mais aussi considérée comme insuffisante pour certains. Le gouvernement veut aussi accélérer les constructions de crèches et de lieux de garde, qui manquent cruellement par endroits. 

Les domaines de la santé et de la culture concernés aussi

Autre point important : des aides financières pour les communes. Et, bien évidemment après la crise sanitaire, pour la santé : plus de dix milliards devraient être investis directement dans les secteurs liés au médical.

Après les annulations de spectacles et concerts en cascades, les fermetures de cinémas ou des théâtres, un milliard doit être mobilisé aussi pour la culture. 

Un plan donc large et salué jusque par la Confédération allemande des syndicats (DGB). En revanche, les défenseurs de l'environnement grincent des dents. Greenpeace parle par exemple "d'un plan qui comprend quelques mesures écologiques, mais qui aurait pu faire bien mieux."

Un premier plan de relance de 1.000 milliards avait été mis en place en mars au tout début de la crise en Allemagne, via des aides ou des prêts. Celui-ci s'y ajoute donc. Depuis mars, plus de 11 millions de salariés ont été ou sont encore au chômage partiel en Allemagne.  

Écouter aussi → Vu d'Allemagne du 3 juin 2020 : L'emploi des jeunes, victime collatérale du coronavirus

Liens

Publicité
default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !