Un milliard d′euros d′électricité non payée en Afrique du Sud | Afrique | DW | 21.10.2020
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages
Publicité

Afrique

Un milliard d'euros d'électricité non payée en Afrique du Sud

Beaucoup de municipalités et d'usagers n'ont jamais payé leurs factures. La compagnie Eskom est par ailleurs rongée par la corruption.

Pour forcer au paiement, Eskom effectue désormais des coupures d'électricité

Pour forcer au paiement, Eskom effectue désormais des coupures d'électricité

Des milliers de factures impayées. C'est l'une des raisons, avec la corruption, qui explique l'endettement massif de la compagnie publique d'électricité Eskom. La semaine dernière, lors d'un discours au Parlement, le président Cyril Ramaphosa a expliqué comment Eskom essaie de forcer les usagers à payer leurs factures.

Des coupures depuis avril

Car les habitants de Soweto doivent près d'un milliard d'euros d'électricité non payée. Ne pas acquitter ses factures faisait partie de lutte contre le régime d'apartheid. Une habitude restée bien ancrée. Depuis avril, Eskom coupe l'électricité le matin ou le soir, plusieurs fois par semaine, pour forcer les gens et les sociétés à payer.

"Parfois, c'est deux fois par jour", raconte Siyabonga, un jeune informaticien de Soweto. Il a dû adapter ses heures de travail en fonction des coupures. "Je vois que dans beaucoup de quartiers, il y a des émeutes, des pillages parce que Eskom installe des compteurs à prépaiement. Si vous payez l'électricité et que quelques rues plus loin les gens ne paient pas, vous avez l'impression qu'on vous vole." Siyabonga serait d'accord de payer, si Eskom passe l'éponge sur une partie de ces 2.000 euros d'arriérés.

Les habitants de Soweto doivent désormais changer leurs habitudes

Les habitants de Soweto doivent désormais changer leurs habitudes

Quelques rues plus loin, il n'y a plus d'électricité depuis le mois de mars suite à l'explosion d'un transformateur. Eskom refuse de le réparer. Dumisani, un riverain, a passé un câble à travers la rue pour se connecter à une maison qui a de l'électricité. "Ces maisons en face ont de l'électricité et nous pas", se plaint-il. "Ce câble venait de cette maison en face jusqu'à la nôtre. Mais quelqu'un l'a volé vendredi. Vous voyez, les luttes qu'on doit endurer !" 

 

25 milliards de dettes

Ces connections illégales expliquent la fréquence des explosions de transformateurs. Au total, la dette d'Eskom atteint près de 25 milliards d'euros. La compagnie a aussi été dévastée par la corruption. A présent, elle fait tout pour remplir ses caisses. Depuis avril, le taux de paiement des résidents de Soweto a presque doublé pour atteindre 25 %. Mardi dernier, Eskom aussi obtenu en justice le droit de couper l'électricité aux municipalités qui lui doivent 1,5 milliards d'euros en factures impayées.