Un ″Don Quichotte″ chinois sauvera-t-il le monde? | International | DW | 03.12.2010
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

International

Un "Don Quichotte" chinois sauvera-t-il le monde?

Face à la menace du changement climatique, Chen Faqing se bat depuis des années pour la protection du climat. D'un sommet à l’autre, de Copenhague à Cancun, on entend surtout de beaux discours. Chen, lui, agit.

default

Désertification près de la ville de Minqin (nord-ouest de la Chine) .

L'ancien paysan de l'est de la Chine fait don de toutes ses économies, engage des procès contre des pollueurs et passe des annonces dans la presse internationale contre des politiques incorrectes.

Les employés de l’ambassade du Mexique à Pékin en sont restés bouche bée: il y a quelques semaines Chen Faqing était apparu une grosse enveloppe à la main. Son contenu : 250.000 Yuan, un don, sans conditions, pour le sommet de Cancun sur le climat. Le premier scepticisme passé, c’est avec joie que les représentants du Mexique en Chine ont accepté ce don qu’ils ont transféré aux organisateurs du sommet: exactement 37.022 dollars et 21 cents. Une somme très importante pour l’ancien paysan. Son principal souci :

Nous n’avons que ce monde. Certains pays ne pensent qu’à leur développement économique et à leurs seuls intérêts nationaux. Cela nuit à l’humanité entière. Protéger notre Terre doit être la priorité!!"

CHINA AUTOS TRAFFIC IN BEIJING Verkehr China p178

Trafic automobile à Pékin

Chen Faqing a déjà donné presque toutes ses économies pour la lutte contre le réchauffement climatique. Outre sa contribution pour Cancun, il a aussi donné près de 40.000 dollars au Secrétariat International pour la protection du Climat à Genève. Par ailleurs, il a aussi dépensé beaucoup d’argent pour faire paraître des annonces internationales comme dans le "Wall Street Journal" américain ou bien dans le quotidien britannique ‚ "The Economist". Chen:

J’espère que ces annonces feront comprendre à tous les gouvernements quelle catastrophe le changement climatique représente pour les peuples. "

Chen a aussi frappé à la porte du journal du Parti communiste chinois „Renmin Rebao" qui , lui, a refusé son offre. C’est vers la fin des années 90 que le paysan et éleveur de volailles Chen s’est transformé en ardent défenseur de l’environnement. Dans son village de plus en plus d’habitants souffraient de maladies respiratoires et pulmonaires, le cours d’eau du village était pollué par les rejets d’usines en amont. Chen regrette que la Chine ferme les yeux face aux problèmes de pollution.

Fischsterben durch Wasserverschmutzung in China neu

Mort massive de poissons dans un lac pollué (centre de la Chine)

Chen Faqing :

„En ce qui concerne les gaz à effet de serre, le gouvernement chinois doit endosser davantage de responsabilités. Ce n’est que si tout le monde fait quelque chose que l’on pourra sauver le monde ."

Même si ses efforts n’ont pas vraiment porté de fruits en Chine, Chen est bien décidé à poursuivre le combat.

Auteur: Ruth Kirchner / Philippe Pognan
Editeur:Jean-Michel Bos 

Publicité
default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !