Un an depuis la chute de Laurent Gbagbo | Afrique | DW | 12.04.2012
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Afrique

Un an depuis la chute de Laurent Gbagbo

Au pouvoir depuis dix ans, Laurent Gbagbo était certain de remporter la présidentielle de 2010. Son refus de reconnaître sa défaite a entraîné une guerre civile et finalement sa chute, le 11 avril 2011, à Abidjan.

Laurent Gbagbo, à La Haye en décembre 2011

Laurent Gbagbo, à La Haye en décembre 2011

L'ancien président ivoirien a été arrêté le 11 avril 2011 à l'issue d'une attaque sur sa résidence, menée par des forces de son rival, Alassane Ouattara, appuyées par les forces françaises et la mission des Nations unies, l'Onuci. Un an après, les conditions de cette arrestation font toujours l'objet d'un vif débat.

Après avoir été détenu dans le nord du pays, Laurent Gbagbo a été transféré à La Haye, aux Pays-Bas, à la Cour pénale internationale. La CPI le soupçonne de crimes contre l'humanité. Le parti de Laurent Gbagbo, le Front populaire ivoirien, tente quant à lui de se reconstruire, sans être représenté au Parlement. Le FPI a en effet choisi de boycotter les élections législatives de décembre 2011.

Retrouvez dans ce dossier tous nos articles consacrés à la Côte d'Ivoire, un an après l'arrestation de Laurent Gbagbo.

Auteur : Sébastien Martineau
Édition : Cécile Leclerc

La rédaction vous recommande