Ultimatum aux deux Soudans | Afrique | DW | 04.05.2012
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Afrique

Ultimatum aux deux Soudans

Un calme apparent prévaut aux frontières du Soudan et du Soudan du Sud au moment où expire l'ultimatum du Conseil de sécurité de l'ONU à Khartoum et Juba, afin que les deux Etats cessent les combats et reprennent langue.

Calme apparent à la frontière des deux Soudans après un ultimatum de l'ONU

Calme apparent à la frontière des deux Soudans après un ultimatum de l'ONU

L'ultimatum, d'une durée de quarante-huit heures a commencé à courir depuis le mercredi 2 mai vers 15H Temps universel. Selon Philippe Aguer, porte parole de l'armée sud-soudanaise, Khartoum a cessé ses bombardements. Les armées des deux pays se sont retranchées dans leurs positions respectives le long de la frontière. Khartoum et Juba ont par ailleurs signalé leur détermination à faire la paix.

Les deux pays s'affrontent autour des gisements de pétrole, principale source de recettes publiques

Les deux pays s'affrontent autour des gisements de pétrole, principale source de recettes publiques

Mais les deux protagonistes ont habitué les observateurs à des déclarations pareilles qui n'ont pas empêché peu après, une reprise des hostilités. Surtout que le Conseil de sécurité de l'ONU qui menace de sanctions, n'a pas spécifié de quelles sanctions il s'agissait.

Les tensions inter-soudanaises datent de très longtemps et ont connu un rebondissement depuis l'indépendance du Soudan du Sud. Elles sont notamment causées par le non tracé des frontières et le partage des ressources pétrolières. L'absence de solution à ces questions fragilise toute tentative de paix entre les deux Soudans.

Auteur : Fréjus Quenum
Edition : Philippe Pognan

Écouter l'audio 02:05
Now live
02:05 min

Calme apparent après l'ultimatum de l'ONU

Audios et vidéos sur le sujet