Trump et Kim se rencontrent, l′Italie arrête Carole Rackete | Vu d′Allemagne | DW | 01.07.2019
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages
Publicité

Vu d'Allemagne

Trump et Kim se rencontrent, l'Italie arrête Carole Rackete

Les journaux allemands font la Une sur l'arrestation de la capitaine du See-Watch 3 pour avoir accosté son navire de sauvetage à Lampedusa, et sur la rencontre "spontanée" de Donald Trump et Kim Jong-Un en Corée du Nord.

Les caricaturistes, d'abord, se sont régalés de la rencontre Kim-Trump à la frontière inter-coréenne. Celui de la Süddeutsche Zeitung montre les deux dirigeants tournant joyeusement en farandole. Chacun filme la scène avec son smartphone en mode selfie.

Dans die tageszeitung, Donald Trump explique à Kim Jong-un les vraies raisons de sa visite: "En fait, je voulais jouer au golf mais je me suis dit qu'il serait plus facile de t'atteindre plutôt que les trous" - avec un jeu de mots sur le verbe "treffen" qui signifie à la fois "rencontrer" et "atteindre".

À qui profite le plus ce coup médiatique ?

À qui profite le plus ce coup médiatique ?

Plus sérieusement, la Süddeutsche estime que Donald Trump a produit de belles images pour sa campagne de réélection. L'invitation soudaine sur le réseau social Twitter, le suspens qui s'en est suivi et le bouquet final à la frontière nord-coréenne ont suivi les principes de la téléréalité et non de la politique mondiale.

Il n'y a rien à redire à cette mise en scène, poursuit le journal, si elle est un prélude à un succès diplomatique. Mais jusqu'à preuve du contraire, elle représente juste un coup médiatique dans la campagne du locataire de la Maison blanche.

La Frankfurter Allgemeine Zeitung analyse l'événement du point de vue de la Corée du Nord. Kim Jong-un peut d'ores et déjà saluer cette rencontre comme un succès personnel. En franchissant la frontière de la Corée du Nord, Donald Trump est venu à lui, au sens propre du terme.

Ce geste met toutefois aussi le dirigeant nord-coréen sous pression car avec Trump, tout a un prix. C'est au tour de Kim d'offrir quelque chose. Il va devoir décider ce qu'il veut et peut faire de ses "excellentes" relations avec Donald Trump.

Les discussions sur le nucléaire nord-coréen doivent bientôt reprendre. C'est seulement après que l'on verra si Kim Jong-un a la volonté et le pouvoir de faire des concessions substantielles, au-delà des actes symboliques.

Sea-Watch 3 : l'UE face à ses responsabilités

Puisqu'on parle de symbole, Carole Rackete est devenue en quelques jours celui de l'humanité. La jeune capitaine du See-Watch reçoit des soutiens de toutes parts après avoir été arrêtée pour avoir sauvé la vie de 40 migrants en accostant de force son navire à Lampedusa. 

Carola Rackete est devenue un symbole d'humanité

Carola Rackete est devenue un symbole d'humanité

La taz voit dans cette histoire une "nouvelle et triste preuve de la dépravation morale totale" de l'Union européenne, lauréate du Prix Nobel de la Paix. Depuis 2014, plus de 17.000 personnes ont perdu la vie en essayant de rejoindre l'UE par bateau.

Au lieu de les sauver, les Européens essaient de les empêcher de quitter l'Afrique, en tolérant si nécessaire l'esclavage et la torture. Et sur la mer, Frontex surveille les voies de migration, mais pas pour sauver des vies.

Le fait que des organisations privées se voient obligées de prendre en main la noble mission du sauvetage maritime est un scandale de premier ordre, dénonce die tageszeitung.

L'Allemagne et d'autres pays pourraient constituer une coalition de volontaires et accueillir les réfugiés qui arrivent en Italie, en Espagne et en Grèce, estime le média Zeit Online. Le risque est de rendre l'extrême droite de ces pays encore plus virulente. C'est pourtant le prix à payer pour ne pas laisser des gens se noyer au large des côtes européennes.

L'UE doit se demander ce qui est advenu de ses valeurs morales et prendre des mesures concrètes au lieu de rester les bras ballants. Sinon, on risque de voir grandir encore la frustration face à l'immobilisme.

La rédaction vous recommande

Publicité
default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !