1. Aller au contenu
  2. Aller au menu principal
  3. Voir les autres sites DW
Gagner sa vie sans s'occuper de politique
Gagner sa vie sans s'occuper de politiqueImage : DW/Y. Boudhane

Crise Algérie-Maroc : les Marocains d'Algérie pas inquiets

Tarek Draoui
3 septembre 2021

Alger a rompu ses relations diplomatiques avec Rabat en août. Un acte qui, pour le moment, ne semble pas avoir d'implication pour les Marocains d'Algérie.

https://p.dw.com/p/3zrEa

Il s'appelle Miloud. Il est maçon. Il nous avait donné rendez-vous mais a annulé car il a dû se déplacer en urgence pour un travail en Kabylie. Un Marocain en Kabylie dans le contexte actuel... difficile à imaginer. 

Rien à craindre ?

Pourtant, quand on le contacte au téléphone, Miloud ne laisse transparaître aucune inquiétude. Il se déplace pour aller récupérer des commandes et reste concentré sur son travail : "Moi, je fais mon travail. Je ne m'occupe pas de politique. Je cherche mon gagne-pain et je sais que je n'ai rien à craindre quand je reste droit".

Sur les tensions actuellesentre son pays et l'Algérie, Miloud n'a rien à dire. Quand on insiste, il rappelle qu'il se sent comme chez lui : "Il n'y a aucune différence entre les deux peuples. Moi, je n'ai jamais eu de problème ici et j'avoue n'avoir aucune crainte".

Cela fait deux ans qu'il est établi en Algérie. Sans papier, Miloud gagne sa vie sur les chantiers de construction chez des particuliers. 

Écoutez le reportage de Tarek Draoui

Comme Miloud, Omar, plâtrier de profession vivant en Algérie depuis 20 ans ne se sent pas inquiété par les problèmes entre l'Algérie et le Maroc. Omar a même perdu son accent d'origine et il se dit confiant, même s'il exprime quelques appréhensions pour l'avenir : "Mon accent est parfaitement algérien, je vis ici depuis 20 ans. Pour l'instant, je me sens bien, j'espère seulement que cela va durer".

Un ton rassurant, une histoire qui l'est moins

Pour l'instant, les Marocains d'Algérie ne semblent donc pas inquiets de la dégradation des relations entre les deux pays. Mais dans les mémoires, les épisodes du passé ne sont pas totalement oubliés. 

C'est notamment le contentieux sur le Sahara occidental qui empoisonne fortement les relations entre le Maroc et l'Algérie
C'est notamment le contentieux sur le Sahara occidental qui empoisonne fortement les relations entre le Maroc et l'Algérie

Selon des chiffres jamais confirmés, près de 150.000 Marocains auraient été expulsés d'Algérie en 1976. Ils seraient aussi 300.000 Algériens à avoir connu le même sort en 1979. Enfin, près d'un million de touristes algériens ont été expulsés en 1994, avant la fermeture de la frontière entre les deux pays.

Aujourd'hui, on estime à plus de 500.000 le nombre de Marocains vivant en Algérie. Le ministre algérien des Affaires étrangères a tenu à les rassurer en affirmant qu'ils vivent "dans les meilleures conditions possibles".

A lire aussi → Il y a 50 ans, le front pro-Sahara contre le colonisateur espagnol

Passer la section Sur le même thème
Passer la section Dossiers thématiques

Dossiers thématiques

Passer la section A la une

A la une

Poignée de main entre Abdoulaye Diop, ministre malien des Affaires étrangères et son homologue russe Sergueï Lavrov

Le chef de la diplomatie russe attendu à Bamako

Passer la section Plus d'article de DW
Retour à la page principale