Sommet de Nairobi sur la crise en RDC | Afrique | DW | 07.11.2008
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Afrique

Sommet de Nairobi sur la crise en RDC

La mobilisation internationale pour ramener la paix dans l'est de la République Démocratique du Congo. Ce jeudi a eu lieu à Nairobi au Kénya , un sommet sur la crise dans l'est du Congo démocratique.

default

Paul Kagame et Joseph Kabila prêts à sceller la paix entre leurs deux pays.

Ce sommet, auquel participent les présidents congolais Jospeh Kabila et rwandais Paul Kagame ainsi que plusieurs autres chefs d'Etat africains, a été convoqué d'urgence face à la détérioration rapide de la situation humanitaire et militaire dans le Nord-Kivu.L'objectif donc de cette rencontre ,briser l'escalade militaire entre l'armée congolaise et les rebelles de Laurent Nkunda.Des rebelles qui ont conquis ces derniers jours plusieurs localités de l'est du Congo et qui menace même de prendre la ville de Goma.En convoquant Joseph Kabila et Paul Kagamé à Nairobi,la communauté internationale entend mettre les deux hommes face à leurs responsabilités dans l'appui qu'ils apportent à plusieurs groupes armés supplétifs et les conséquences de cet appui sur la stabilité dans la région.

UN Generalsekretär Ban Ki Moon beim Globalen Forum für Migration und Entwicklung in Manila

Ban Ki Moon demande un renforcement de la Monuc pour restaurer la paix dans l'est de la RDC

Le secrétaire général de l'Onu, Ban Ki-moon, qui s'estentretenu séparément dans la matinée avec Joseph Kabila et son homologue rwandais Paul Kagamé, souhaite un "arrêt immédiat des hostilités et un repli des forces vers les positions qu'elles occupaient avant la reprise des combats le 28 août. Il a également demandé au Conseil de sécurité de voter l'envoi de 3.000 casques bleus supplémentaires au sein de la Monuc, la mission des Nations unies au Congo qui dispose de17.000 hommes pour maintenir la paix dans le pays.

Principal artisan de ce sommet de Nairobi le Commissaire européen a l'aide Louis Michel souhaite que cette rencontre aboutisse à une déclaration qui ré-engage les differents chefs d'Etat de la région sur les accords déjà signés en vue de mettre fin au conflit. Louis Michel a également brandi la menace de sanctions à l'egard de tout ceux qui entraveront le processus de paix. l'Union européenne souhaite par ailleurs la mise en place de mécanismes de contrôle qui permettent de tracer et d'empêcher l'exploitation des ressources minières par le pillage. "La lutte contre ce pillage qui permet de financer des actions violentes dans l'Est est un élément capital" pour stabiliser la région, a ajouté le commissaire européen , qui estime qu '"il faut mettre le problème dans une perspective économique et politique"

La rébellion hutue rwandaise des Forces démocratiques de libération du Rwanda (FDLR) salue dans un communiqué, la tenue d'un sommet des présidents de la région des Grands Lacs consacrée à la guerre dans l'est de la République démocratique du Congo .Quant au CNDP de laurent Nkunda ,il dit ne rien attendre de cette rencontre."Nous n'attendons rien de cette réunion,il ne va rien en sortir, il y a déjà eu beaucoup de conférences du même genre", a déclaré ce matin le porte-parole des rebelles du Congrès national pour la défense du peuple Bertrand Bisimwa.

Kongo-Konflikt der Füher der Tutsi-Rebellen Laurent Nkunda in seinem Hauptquartier in Tebero

Le chef rebelle Laurent Nkunda veut des négociations directes avec Kinshasa



  • Date 07.11.2008
  • Auteur Georges Ibrahim Tounkara
  • Imprimer Imprimer cette page
  • Permalien https://p.dw.com/p/FpHm
  • Date 07.11.2008
  • Auteur Georges Ibrahim Tounkara
  • Imprimer Imprimer cette page
  • Permalien https://p.dw.com/p/FpHm
Publicité
default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !